AccueilAccueil  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
INSCRIPTIONFIRST EVENT.
venez vite vous inscrire à la
première mini-intrigue
aahhh
LES ZALAS1ER TOUR.
premiers awards de l'île
votez pour vos favoris
I love you
LES CLUBSTEAM UP.
créez ou rejoignez des clubs
ça va flooder en #teams
Skiip
ANIMATIONSAT.
envie d'une soirée à thème ?
viens jouer un héros
youhou

Partagez | 
 

 Un petit oiseau bien trop loin de son nid... [Jesse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ΛΣTHΣR
avatar
Tissia Fomentüm
guérison
Messages : 216 L'objet qui ne me quitte jamais : Une lame avec laquelle elle joue souvent...Une pierre bleue qu'elle porte au cou et à manger souvent... Je suis nostalgique de : Ma solitude parfois, j'ai eu une période de retrait de la société, parfois elle me manque.... I'm a warrior inside... Fire burn inside me...


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Un petit oiseau bien trop loin de son nid... [Jesse]   Ven 5 Mai - 13:27


Un petit oiseau bien trop loin de son nid...


Les premiers rayons de soleil venait réchauffer mon coprs, je sentais sa chaleur me saluer. Hemithia bénissait-il ma chasse par ces si doux rayons ? Un sourire élargit mes lèvres, défroissant mes traits serrés par la chasse... Je m'étais levée bien avant l'aube, la nuit était encore maître lorsque j'étais partit sur les pistes de proies potentielles pour nourrir les rescapés. C'était une habitude que j'avais prise, lorsque que le sommeil ne daignait pas m'offrir sa bénédiction. Pour la plupart du temps j'y allais seule, parfois Kenyon lorsqu'il était debout, m'y accompagnait, mais cette fois-ci j'avais besoin de crapahuter seule... Ce jeu de piste avait égaillé tous mes sens et les prises avaient été importantes, j'avais été efficace. Les gibiers étaient suspendu à Onya, ma jument enfin la jument que j'avais volé à un natif... Je ne la montait pas, le poids des sangliers et du cerf que j'avais pris lui suffisait amplement pour ne pas rajouter le mien. Cette équidé était une alliée de taille durant les chasses, elle m'offrait vitesse mais aussi son esprit craintif savait me prévenir des dangers potentiels.

J'étais donc en route vers le camps, enfin il me faudrait encore un petit moment avant de l'atteindre, j'avais parcourue une bonne distance à cheval pour chasser car les proies de chasse étaient plus abondantes dans les parties touffues de la forêt, dans la partie humide et plus tropicale. Mais alors que je profitais de la fraicheur de cette matinée ensoleillé, un bruit vint attiser l'attention de mon ouïe aiguisé. Instinctivement, je caressais l'encolure de la jument noire, l'incitant à garder son calme, il y avait quelqu'un dans le coin, ça ne faisait aucun doute... Après m'être saisit de mes reines, j'observais l'animal dans les yeux, ma main levé pour lui indiquer de ne rien faire et de rester sur place avant de m'accroupir et de suivre ce bruit suspect.

Une branche qui craque et .. Un juron ? Oui ...Non pas prononcé dans ma langue natale de surcroît, non c'était leur langue. Tel un félin prédateur, je passais d'arbres en arbres et finit par identifier la source de ce bruit. Mes yeux se plissèrent, observant cet homme qui marchait et parlait comme si cette forêt ne présentait aucun danger, était-il inconscient ? Savait-il que Freyja notre chef s'était opposé à tout contact avec les rescapés et demandait leur capture à chaque natif qui en croisait le chemin... Ce n'était pas faute d'avoir prévenus les individus tombés du ciel mais parfois ils se montraient aussi égarés que des enfants... Mais cet imprudent là, il m'était familier... Je l'avais observé dans le camps et j'étais assez surprise de le croiser si loin de ses congénères, car de mes observations ce n'était ni le genre très à l'aise dans son nouvel habitat, ni le genre intrépide aventurier. Cela m'intriguait et venait d’autant à plus focaliser mes sens sur ses actions.

J'hésitais un instant à sortir des buissons et lui ordonner de rentrer ou à tester un peu ses capacités de réactions et la deuxième option me parut plus adaptée, de toutes les manières ce n'était pas un test violent, juste une manière de voir son instinct à l'oeuvre. Je m'emparais d'une branche et la faisait ployer sous mes doigts, un bruit assez fort s'en émana, il se figea. Puis je changeais de buissons et en le faisant bien évidement bouger de manière exagérée pour attirer son attention. Puis doucement et sans un bruit je l'observais se tourner vers l'arbuste qui n'était autre qu'un leurre et en profitait pour me placer derrière un arbre dans son dos de manière étonnement furtivement et rapide.... Il n'écoutait pas... Si je le voulais, je l'aurais déjà surpris et me serrait saisit de lui... Les natifs de cette île n'en ferait qu'une bouchée. Je l'observais cependant encore un instant, il semblait apeuré et il ne regardait pas du tout dans la bonne direction. Je soupirais et me décidais à entrer réellement en jeu, me mouvant tel un prédateur silencieux et redoutable, je venais me saisir de lui : ma dague au niveau de ses côtes, un bras autour de son cou. Il n'avait rien vu venir... Bien sûr je savais être une ombre discrète, je savais être invisible mais se faire distraire si facilement par le bruit que j'avais émit, tout natifs apprend à rester sur ses gardes, à ne pas croire à la ruse que les sons émettent, à ne pas se fier qu'au regard si trompeur parfois... << Ne jamais se fier qu'a ses yeux... Tes yeux te tromperont toujours, mes congénères savent y faire. >> soufflant mes paroles à son oreilles.

Je me reculais vivement après quelques secondes d'emprise totale sur lui et je levais la dague en l'air pour lui intimer que je ne lui voulait aucun mal en attendant que le rescapé se retourne vers moi. J’observais sa stature, le détaillait...Pourtant s'il le voulait, il aurait la carrure d'un guerrier, il n'était pas si frêle que je l'avais observé. Il suffit de savoir utiliser la force à l'intérieur. En attendant sa réaction, je sifflais ma jument qui s'exécuta au petit trot, elle vint pousser mon bras sa tête, mes mains frôlèrent sa robe noire puis mon regard se posa de nouveau sur le rescapé, alors va-t-il prendre peur ? M'avait-il déjà aperçu au camps ou me prenait-il pour une ennemie ? << Tu ne devrais pas être ici seul... >>. Je lui annonçais d'une voix neutre alors qu'il posait son regard sur moi.

Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit oiseau bien trop loin de son nid... [Jesse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit oiseau, un petit poisson, ... (Libre)
» Un petit oiseau en cage [Emily]
» Petit oiseau si tu n'as pas d'ailes, tu ne peux pas voler [Michiki]
» [MISSION - terminée] « Seul ceux qui se risqueront à peut-être aller trop loin, sauront jusqu'où il est possible d'aller. »
» Petit oiseau si tu n'as pas d'ailes, bah tu peux pas voler ♪ PEGGY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: