AccueilAccueil  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
INSCRIPTIONFIRST EVENT.
venez vite vous inscrire à la
première mini-intrigue
aahhh
LES ZALAS1ER TOUR.
premiers awards de l'île
votez pour vos favoris
I love you
LES CLUBSTEAM UP.
créez ou rejoignez des clubs
ça va flooder en #teams
Skiip
ANIMATIONSAT.
envie d'une soirée à thème ?
viens jouer un héros
youhou

Partagez | 
 

 what in all the fucks on earth ? ; Jesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
IGΠIS
avatar
Jersey Rose
télépathie
Messages : 47 L'objet qui ne me quitte jamais : Son alliance. Je suis nostalgique de : L'eau courante.


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: what in all the fucks on earth ? ; Jesse   Lun 1 Mai - 17:46

foul is fair
jersey & jesse
Give sorrw words; the grief that does not speak knits up the o-er wrought heart and bids it break.

Jersey se savait de nature paranoïaque, mais il était maintenant persuadé qu’une quelconque force cosmique s’amusait à faire de sa vie un enfer. S’il pensait que le fait de s’être crashé sur une île au milieu de l’Océan était une guigne en lui-même, tomber sur Jesse lors de l’assignation des tâches était un doigt d’honneur de la part du destin. Quand le choc et la surprise de retrouver son frère ici laissèrent place à l’indignation, la rage, et une petite part d’inquiétude, il osa enfin s’approcher. Il tenta de faire fi des regards intrigués des autres survivants quand il se saisit du bras de son frère pour l’attirer à l’orée de la forêt. Enfin à l’écart de la curiosité maladive et du deuil groupé des anciens passagers, il se mit à piétiner le sol sous ses pieds, frénétique. Les pensées fusaient à toute allure dans son crâne – il en épargna une pour leur mère, qui devait sans doute être en train de faire le deuil de ses deux fils à ce moment-même.

Il garda le silence pendant de longues minutes, continuant ses allées et venues entre la plage et la jungle. Il leur avait été confié la collection du bois pour le feu, mais il ne pouvait clairement pas se mettre à l’œuvre. Pas quand il venait de découvrir son petit frère baignant dans la même merde que lui. Comment avait-il pu ignorer sa présence, deux longs jours après le crash ? Jesse l’avait-il remarqué, lui et sa grande gueule ? Il était difficile de l’ignorer, surtout avec le silence mortel qui régnait sur le campement depuis le crash. Les gens étaient pu enclins à parler après la mise en terre de tant de proches et d’amis. Secrètement, il ne pouvait pas s’empêcher de remercier tous les dieux pour l’intégrité physique de son frère. Il n’aurait pas supporté retrouver le corps de ce-dernier sans vie.

Déchiré entre l’angoisse, le soulagement et l’irritation (Parce que vraiment ? Jesse ? De toutes les personnes qu’il pouvait retrouver ici, le destin avait élu Jesse comme option adéquate ?), il ne put s’empêcher plus longtemps de jurer.

« Bordel de merde Jesse, qu’est-ce que tu fous là ?! »

Toujours un peu secoué par leurs retrouvailles, il se frotta les yeux et gratta nerveusement sa barbe naissante. Il n’attendait pas vraiment une réponse – il se fichait foutrement de ce que Jesse avait eu l’intention de faire en se rendant en Australie. Quelque chose lié à son travail, il n’en doutait pas. Mais après sa récente découverte de voix qui résonnaient presque en permanence dans sa tête, il se demandait s’il ne délirait pas. Un peu brute dans ses gestes, il posa une main ferme sur l’épaule bien solide de son frangin, ayant toujours du mal à croire tout cela réel. Il la rétracta aussitôt, surpris par la tangibilité de son, sans aucun doute, hallucination.

« C’est quoi ce bordel ?! »

Sans expliquer la raison de son agitation, il reprit ses cents pas, tentant d’appréhender le flux écrasant d’interrogations qui filaient dans son esprit. Il commençait à se croire fou - D'abord Jillian, puis Jesse ? Cette tragédie puait la mauvaise blague, et la seule raison pour laquelle il ne s'attendait plus à voir surgir des caméra de derrière les roches étaient les cadavres déjà pourrissants qu'il avait enterré avec les autres naufragés.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
Jesse Rose
xénoglossie
Messages : 34 L'objet qui ne me quitte jamais : un briquet Je suis nostalgique de : mon confort, ma mercedes, mon argent - soyons réalistes, ici, elle ne m'est d'aucune utilité-


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: what in all the fucks on earth ? ; Jesse   Mar 2 Mai - 12:23

foul is fair
jersey & jesse
Give sorrow words; the grief that does not speak knits up the o-er wrought heart and bids it break.

Sa chemise en lambeau sur le dos, ses pas le mène jusqu'à ce groupe de personne. L'enfer est pavé de bonnes intentions à ce que l'on dit, ouais, on dit aussi que l'enfer, c'est les autres. Et les autres, c'est lui. Jersey. Leurs regards se croisent, l'hilarité prend Jesse à la gorge quand il voit la lueur de perdition dans le regard de son grand frère. Il avait eu l'air aussi béa que lui la veille quand il avait entendu l'ainé des Rose vociférer un charabia incohérent. Le soucis c'est qu'il semblerait que ce soit contagieux. En effet, lorsque Jesse se trouve dans son sillage, il a la fâcheuse tendance à élever le ton lui aussi. Il ne le supporte pas, s'emporte de la sorte, jouer les malpolis excessifs et peu courtois mais il a cet effet sur lui.

Il le traine sur le côté, dans un endroit plus calme, éloigné de la curiosité de la micro société qui se forme depuis deux jours. Les deux journées les plus longues de son existence, comme si la vie lui rappelait une fois de plus qu'il ne contrôlait rien du tout. Cette dernière qui a une curieuse façon de se jouer de lui. Bordel de merde Jesse, qu’est-ce que tu fous là ?! finit il par sortir après de longues secondes de silence. Et presque hilare, il rétorque: il ont les meilleures noix de coco ici. Il avait bien comprit que sa question était du genre rhétorique mais la rage l'a poussé au sarcasme. Il secoue finalement la tête et croise les bras sur sa poitrine. Plutôt fermé à la discussion. Si il a choisit de ne pas aller le voir avant, c'était justement pour ne pas se trouver confronter à une énième dispute. En le voyant là, il en oubli la situation critique dans laquelle ils se trouvent, seule la tension persiste. Un lien indéniable, immuable.

Sa main qui vient gratter sa nuque quand Jersey pose une main sur son épaule. S'il ne l'avait pas retiré d'un geste brusque, Jesse l'aurait repoussé. C’est quoi ce bordel ?! A son regard perdu, Jesse comprend que son frère vit le même combat intérieur que lui. De famille chrétienne, le plus jeune des Rose semble enclin a croire qu'il est arrivé au purgatoire, ce lieu de souffrance qui lui permettrait d'expier ses fautes. Cette théorie s'amoindrit au fil des heures, puisque tout ça semble beaucoup trop réel. l'enfer, depuis que tu es là. fit il froidement, rancunier comme jamais. Pourtant, il aime Jersey. Il existe entre eux quelque chose d'indéfectible, de puissant et il tue le soulagement intérieur qu'il ressent à la vue d'un frère en pleine forme, sans aucune séquelles physiques. on est pas obligés de se parler ou de faire semblant. reprend il en décroisant ses bras, un large soupire qui s'échappe de ses lippes. Ils pourraient tout aussi bien s'ignorer. Une solution que Jesse a choisit quand il l'a vu la veille. Aisément la plus agréable dans ce chaos ambiant si on le croit. Ou alors tente il seulement de se convaincre de cette vérité. Tuant par la même occasion le sentiment chaleureux qui l'enivre à l'idée de ne pas être seul ici.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
IGΠIS
avatar
Jersey Rose
télépathie
Messages : 47 L'objet qui ne me quitte jamais : Son alliance. Je suis nostalgique de : L'eau courante.


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: what in all the fucks on earth ? ; Jesse   Mar 2 Mai - 20:55

foul is fair
jersey & jesse
Give sorrw words; the grief that does not speak knits up the o-er wrought heart and bids it break.

Ça avait toujours été un marrant son frangin. Un sarcasme que même lui ne pouvait égaler – même dans leur humour, ils étaient en tout point différents. Quand Jersey crachait blagues crues et sordides, Jesse favorisait cette putain de subtilité qui lui avait toujours tapé sur les nerfs. Cette fois n’était pas une exception. Dans sa frénésie paniquée, l’autre restait parfaitement calme et mesuré, jouant des mots et du cynisme avec dextérité. Il avait envie de lui en foutre une et d’écraser ce sourire parfait sous ses phalanges. Il poussait, il poussait son petit frère. Il jouait avec sa rage et Jersey n’aimait pas être moqué.

« Ferme ta gueule Jesse. »
Il cracha, certainement pas d’humeur à rire. Toute trace de l’insouciance qu’il affichait habituellement s’était envolée à la vue de son frère, et face à l’intensité soudaine avec laquelle il entendait les voix des autres naufragés résonner dans sa tête. « Tu – Tu vas bien ? »

Il se fichait bien de la réponse première ; il s’agissait davantage d’une interrogation quant aux effets qu’avait eu le crash sur eux – sur lui. Tentant de retrouver son calme et sa désinvolture habituelle, il s’approcha de son frère, profitant de sa taille supérieure pour affirmer une certaine hiérarchie : celle pour laquelle ils s’étaient silencieusement affrontés pendant toutes ces années. Leur relation était dégueulassée par cette rivalité maladive et cette jalousie profonde. Jersey s’en serait rendu compte s’il n’était pas toujours en train d’essayer de se la comparer avec celle de Jesse. Il n’était pas un menteur, que ce soit envers les autres ou envers lui-même, mais il lui arrivait d’être plus borné que nécessaire – et il ne tarda pas à écraser son inquiétude dans un coin de son esprit, inspectant silencieusement le plus jeune à la recherche d’une réaction. Ils n’étaient pas proches, mais cela ne les empêchait pas de se connaître. Son attitude criait au sérieux et au secret ; à un désir de discussion et de confidence grave. Jesse n’était peut-être pas son plus grand allié dans cette galère, mais il n’était certainement pas un ennemi. Et pour l’instant, il était sa seule source de réponses.

Il pouvait sentir les regards inquisiteurs des autres passagers, certains furieux de ne pas les voir se mettre au travail et participer aux activités qui leur avaient été confiées. Agacé par le sentiment d’être observé, il leur offrit son majeur et un rappel à l’ordre sous la forme d’insultes. Mais le cœur, habituellement dédié à inventer des vulgarités plus imagées les unes que les autres, n’y était pas. Quand il fut assuré que l’attention n’était plus sur eux, il pressa son index sur le front de son frère.

« Là-dedans, rien n’a changé ? » Il hésitait à se confier entièrement à Jesse, de peur que ce dernier ne le catégorise directement dans la section « fou à lier » de l’île. Laissant sa main se perdre dans sa barbe naissance, il siffla entre ses dents. L’hostilité à toute épreuve dont faisait preuve Jesse à son égard avait parfois un très mauvais timing. « Putain Jesse, bien sûr que j’vais te parler, t’es con ou quoi ? »

Pour imager l’avis qu’il se faisait de la gaminerie dont faisait preuve Jesse, il leva les yeux au ciel et plia légèrement les genoux. Il garda le silence pendant de longues secondes, attendant une réaction quelconque, mais interrompit son propre blanc avec un ricanement incrédule face à la situation en général, reluquant son frère d’un air dubitatif sans explication autre qu’un nouveau sifflement.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
Jesse Rose
xénoglossie
Messages : 34 L'objet qui ne me quitte jamais : un briquet Je suis nostalgique de : mon confort, ma mercedes, mon argent - soyons réalistes, ici, elle ne m'est d'aucune utilité-


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: what in all the fucks on earth ? ; Jesse   Jeu 4 Mai - 9:39

foul is fair
jersey & jesse
Give sorrow words; the grief that does not speak knits up the o-er wrought heart and bids it break.

Il pue la charogne crevé. Lui pourtant d'habitude si soigné, pas négligé pour un sou. Du genre à repasser sa chemise dans son bureau avant un rendez vous important ou à sécher les auréoles qu'il a sous le bras à l'aide d'un sèche cheveux. Ca peut paraitre ridicule comme ça mais bien moins que d'avoir deux grosses marques de sueurs sous les bras. Ses costumes impeccables, ses chaussures de grande marque. Plus rien. Il doit - et ce jusqu'à ce que les secours arrivent - dire adieu à tout ce qui le caractérise en tant qu'être humain. Là, il est relégué au second plan et quelle compagnie... Jersey. Un cauchemar. Une mauvaise blague. Jesse semble douté de l'amour que dieu lui porte à cet instant, lui qui n'a fait qu'apporter des misères à sa maigre vie. Ferme ta gueule Jesse. Il aurait envie de lui répondre qu'il n'a pas une gueule mais une bouche et que le seul animal ici, c'est lui. Sauf qu'il aurait le sentiment de revenir à l'école maternelle alors il tait sa puérilité.

Tu – Tu vas bien ? Jesse lève les yeux au ciel. Comme si t'en avais quelque chose à foutre. dit il en grinçant des dents. Plus pour lui même que son ainé. Il le pense. Jesse est intimement convaincu que son frère ne lui porte pas le moindre égard et l'information s'est vérifié à de nombreuses reprises, à chacune de leurs rencontres en vérité. A chaque fois, Jersey se comportait comme le pire des connards et laissait Jesse un peu plus rancunier, jaloux et aigri. Du point de vue de Jesse, son frère ne l'a jamais aimé. Tout comme son père qui l'a lamentablement relégué au second plan quand le fils prodige a eu besoin de sa famille. Seule sa mère était différente mais trop effacé et sans doutes pas assez courageuse pour donner raison à son deuxième enfant. C'est pour elle qu'il fait l'effort de revenir aux fêtes de famille, aux anniversaires et seulement pour elle. Pourquoi tu me regardes comme ça ? finit il par dire sur un ton agressif devant l’oppression du regard insistant de son frangin. Il hausse les épaules une seconde. Oui, il est bien là et les deux cents pincements qu'il s'est infligé la veille l'ont persuadé qu'il n'était pas dans un rêve.

Jersey vient pressé son doigt contre le front de Jesse qui recule d'un pas. Là-dedans, rien n’a changé ? Il fronce les sourcils, là dedans ? De quoi il parle ce vieux fou. Une énigme ambulante pour le plus jeune des Rose. Si tu parles du fait que j'ai un cerveau et toi non. Visiblement, ça n'a pas changé. reprend il, toujours sur la défensive. C'est plus fort que lui quand il s'agit de son frère, il n'arrive pas à mettre les formes, à se comporter normalement, comme il le fait avec les autres. Enfin tout dépend du sens que l'on attribue à la normalité mais il n'agresse pas autrui sans raison d'habitude. Putain Jesse, bien sûr que j’vais te parler, t’es con ou quoi ? Une vague de soulagement vient l'étreindre même s'il n'en montre rien. Soyons réalistes, Jersey est le seul pilier qui se trouve avec lui sur cette île et il commence déjà à se rendre compte que la solitude risque de le mener à la folie en ces lieux. Une main tendu de son frère en quelques sortes, sauf que le plus jeune hésite à la saisir. Par peur d'être déçu une fois de plus. Un silence s'installe, froid, puissant. C'est Jesse qui finit par le briser. Bien. dit il simplement avant d'ajouter Qu'est ce que tu foutais dans ce vol ? après tout, peut être qu'ils arriveront à avoir une conversation sérieuse...

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
 
what in all the fucks on earth ? ; Jesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jesse Jackson Says U.S. Should Help Haiti
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Jayden Cole vs Jesse Jane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: