AccueilAccueil  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
INSCRIPTIONFIRST EVENT.
venez vite vous inscrire à la
première mini-intrigue
aahhh
LES ZALAS1ER TOUR.
premiers awards de l'île
votez pour vos favoris
I love you
LES CLUBSTEAM UP.
créez ou rejoignez des clubs
ça va flooder en #teams
Skiip
ANIMATIONSAT.
envie d'une soirée à thème ?
viens jouer un héros
youhou

Partagez | 
 

  On the road to eat something ... or not + Lumance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
IGΠIS
avatar
Lucas Harper
chronokinésie
Messages : 935 L'objet qui ne me quitte jamais : un pendentif lié à sa soeur & une lame courte, ultra tranchante, à l’allure d’un mini sabre avec des ornements, des petites gravures semblables à des moulures tribales offerte par Tissia. Je suis nostalgique de : soirée entre amis et la bouffe


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: On the road to eat something ... or not + Lumance   Mer 19 Avr - 10:46


Lumance

On the road to eat something ... or not
Cette île, les autres, Lucas était un peu à bout quand il se réveilla ce matin où après-midi ? Il ne savait trop en fait, il commençait à en perdre la notion du temps. Dans ces moments-là, enfin si l'on pouvait les ranger dans une case étant donné la rareté de la situation, il devenait ronchon et aujourd'hui allait être une journée qu'il passerait en mode râleur. Cela faisait à peine quelques jours qu'avait eu lieu l'accident de l'avion, mais l'épisode était encore définitivement dans l'esprit d'un peu tout le monde. Le fait de ne pas savoir où se trouvait Ana, Cassie et les autres jouait aussi sans doute beaucoup sur son morale à lui, plus qu'il ne voulait l'admettre. Il refusait de trop en montrer, pour des raisons évidentes de cohésion et de ne pas abattre les gens plus qu'il n'en était déjà. Il essayait donc de rester seul quand ses sautes d'humeurs venaient le titiller.

Il se leva comme s'il allait prendre son petit-déjeuner, imaginant des croissants, des pains au chocolat, une grande tasse de café et un jus d'orange pressé que lui aurait fait sa soeur. En réalité la seule chose qu'il pouvait espérer s'approcher un peu de tout ça c'était des algues, avec une horrible couleur. Bon sang, il allait faire un meurtre si ça continuait sur ce chemin et manger un petit bout de sa victime, juste un tout petit. Bon, il n'aurait évidemment jamais fait ça. Son estomac était l'une de ses priorités absolues et ça prenait le pas sur sa bonne humeur et sa joie de vivre légendaire. Lui, le trublion au milieu de ses camarades n'avait même plus l'envie ou la force de faire des blagues, de s'agiter dans tous les sens la situation devenait grave, il fallait agir. Oui pour le dernier aspect précédemment évoqué, ce n'était que relatif.

Il laissa quelques instants Romy, Cygnus et les autres personnes avec qui il avait pu rester groupé au nord et s'aventura tel un preux chevalier dans les environs. Il se cassa la figure, trois fois, il mit plus d'une heure à trouver une branche potable et à la tailler pour faire une sorte de harpon, tordu … Qu'importe, il avait désormais les moyens de ses ambitions, il allait pêcher du poisson ! un énorme poisson, ensuite il ferait du feu, enfin il espérait qu'il restait encore un peu de gaz dans son briquet, sinon ce serait poisson cru, ce n'était pas mike horn quand même. Il n'arrêtait pas de se prendre des branches de partout, de tomber encore avant de retourner auprès des autres et de se diriger vers Romy. On aurait dit qu'il venait juste de sortir de l'avion où qu'il s'était battu en allant faire son bâton. Cependant, il avait l'air sûr de lui, pour l'instant. “Romy bonjour, regarde j'ai fait un … euh … “ un harpon tordu ? Un bâton presque pointu ? “Un outil de pêche, on va manger quelque chose aujourd'hui ! tu viens avec moi ? “

En fait, même si d'un côté il voulait faire son super mec à sortir de l'eau avec un gros poisson pour le montrer et impressionner Romance qui l'attendrait sur la plage, la raison était en partie tout autre aussi. Dieu ne savait quels poissons bizarres pouvaient se trouver ici, où dangereux, il avait surtout les chocottes que personne ne surveille. Chut, par contre, ça c'est un secret. “Il vaut mieux ne pas aller seul faire ce genre de choses et surtout … Si je ramène trop de poissons, il faudra m'aider à transporter.” Bien sûr Harper, on y croit. Il ne lui laissa pas le temps de répondre quoi que ce soit, il prit sa main avant que son ventre ne recommence à gargouiller pour l'entraîner avec lui “Tu vas voir ça va être marrant.” Marrant ? Ce n'était pas le mot vu l'aspect de l'eau, plus il approchait plus il allait envie d'aller chercher quelqu'un d'autre pour lui refiler son bâton. Parfois il pouvait se lancer dans des idées qu'il regrettait très vite, s'en était une.

GleekOut!

Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
Romance Matthews
guérison
Messages : 822 Je suis nostalgique de : l'odeur des désinfectants caractérisant les hôpitaux


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Ven 21 Avr - 2:23


☁ On the road to eat something... or not ☁
Lumance ♡
« ... Et donc, c'est pour toutes ces raisons qu'il ne faut jamais se promener seul. » Ouai, bon, le message était enregistré au bout du quarante-sixième discours, mais ce pseudo-expert en techniques de survie tient à ses speechs, ne le privons pas de ce petit plaisir. Je regarde ma montre inexistante puis ferme les yeux en expirant bruyamment, bien à l'écart des autres. C'est que mon cerveau avait décidé de me rappeler que les taux d'homicides volontaires et de consommation de matériels porno sont très élevés aux Etats-unis. Donc en vue des chances que j'ai d'être affrontée à un pervers ou à un meurtrier... je préfère de très loin la compagnie de ce débris d'avion de trois tonnes derrière moi.

Bon, puisqu'on est en train d'organiser la survie... mon rouge-à-lèvres tiendra longtemps, mon parfum beaucoup moins, je regrette d'avoir embarqué plus de jupes que de pantalons, d'aimer les escarpins... et il faudra pas s'attaquer au dernier paquet de M&M's. Ni toucher un mot de son existence aux autres. Les yeux toujours fermés, divers titres d'articles défilent dans ma tête pendant que je me demande ce qu'on écrit à notre sujet. Peut-être qu'en ce moment, on est même en train d'allumer quelques bougies pour nous rendre hommage. Car oui, nous ne sommes plus que les "disparus/victimes du vol 819", j'imagine.

La voix de Lucas m'arrache à mes pensées qui s'assombrissent, à temps. J'ouvre les yeux pour répondre à son bonjour, avant de sursauter légèrement à la vue de... du truc qu'il a autant de mal à identifier. Un outil de pêche, d'aa-ccord. J'en souris sans répondre à sa question, étant plus d'humeur « dis moi ce que tu veux, je t'expliquerai comment t'en passer ». Même si elle commence à s'améliorer : on pourrait peut-être se mettre quelque chose sous la dent quoi ! « Meilleure nouvelle de la journée ! Par contre, je suppose que c'est le début de ta carrière de pêcheur ? » dis-je en enlevant une feuille d'arbre de ses bouclettes. Je vois maintenant où il avait disparu tout à l'heure.

Par réflexe, mon regard fixe un type balèze trois mètres plus loin, tellement plus efficace pour transporter ses poissons. J'allais relever pour en rigoler mais monsieur ne me laisse pas le choix et je me retrouve à le suivre - pas totalement contre mon gré, il faut l'avouer. Je m'autorise de l'observer du coin de l’œil, réprimant mon envie de désinfecter les quelques égratignures sur son corps, les dispositifs médicaux se faisant rares. Contrairement à ce qu'il avance, ça n'a pas dû être drôle. « Ana est forcément quelque part sur l'île, n'est-ce pas ? » je demande tout en marchant, consciente que je m'adresse à la seule personne dans le groupe à voir le verre à moitié plein.

Parvenus à destination, c'est-à-dire devant cette immense eau très probablement polluée, je plisse les yeux. Marrant qu'il disait. « Les poissons ici doivent ressembler plus à un requin qu'autre chose... je sais pas qui servira de repas à l'autre, en fait. On ferait mieux de re- » je m'arrête net à la vue d'une ombre familière un peu plus loin sous l'eau. Vu la forme et la taille, ça pourrait être un thon, UN THON, non mais je rêve. Je lâche sa main et affiche le plus grand sourire des dix derniers jours, sautillant limite sur place. « On va manger quelque chose !!  le répète-je, bêtement, en pointant la silhouette du gros poisson du doigt. Attrape-le, Luke, VAS-Y VAS-Y ! »

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
IGΠIS
avatar
Lucas Harper
chronokinésie
Messages : 935 L'objet qui ne me quitte jamais : un pendentif lié à sa soeur & une lame courte, ultra tranchante, à l’allure d’un mini sabre avec des ornements, des petites gravures semblables à des moulures tribales offerte par Tissia. Je suis nostalgique de : soirée entre amis et la bouffe


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Dim 23 Avr - 16:17


Lumance

On the road to eat something ... or not
Le début de sa carrière de pêcheur, c'est fièrement qu'il approuva de la tête par l'affirmative. Il s'imaginait tellement déjà brandissant des poissons qu'il avait récupérés avec une facilité déconcertante. Le rêve restait une des rares choses encore accessibles ici même s'il ne fallait pas se mentir. Lucas avait autant de chance d'attraper un poisson avec son bâton actuel que l'avion de re-décoller, pour l'instant. “Tu vas voir, ce soir je vais nous faire à dîner pour tous les deux … “ Ca sonnait tellement proposition romantique que lucas, dans sa frénésie de paroles insensées s'empressa de se corriger. “Enfin, pas aux chandelles hein, de toute façon on en a pas comme ça c'est réglé… Qu'est-ce que je raconte moi, bref … Allez hop. “

Pas le temps de traîner, son estomac allait gargouiller d'une minute à l'autre. Il était vraiment content que Romy accepte de l'accompagner, passer du temps avec elle était l'une de ses sources de réconfort sur l'île, l'une des seules en plus de ça. Sa question sur Ana aurait pu le plonger en plein doute, mais ce n'était pas le cas. Lucas n'était pas du genre à penser à mal, mais plutôt positivement. Puis il savait qu'elle était encore en vie, quelque part, il en était persuadé. C'est avec un sourire qu'il posa un bras autour de la taille de romy l'air rassurant et assuré. “Elle est là, je le sais, je peux pas te garantir grand-chose ici, mais ça je peux te le promettre, elle sera à côté de nous, bientôt.

Il espérait vraiment qu'elle lui faisait confiance de ce côté-là et montrait toute la détermination qu'il pouvait exposer au sujet de sa soeur. Ils étaient devant la plage désormais. Mon dieu. Il allait vraiment plonger là-dedans ? Il en doutait, mais devant Romy, il n'allait certainement pas se démonter. Voilà sans doute la raison de sa présence cachée ici, il savait que pour l'impressionner, il pouvait même essayer de chasser un requin. Bon pour ça, il fallait seulement espérer qu'il n'y en ait pas. Voilà qu'en plus elle en parlait des requins … mama mia, elle voulait l'effrayer “mais non, mais non … des requins ici, quelle drôle d'idée.” Ca c'était presque pour lui, pour se le répéter, mais pas le tant de tergiverser, Romy le fit sursauter. Un poisson “UN POISSOON ! “ Voilà qu'elle l'encourageait, mais lucas avait déjà sauté dans l'eau la tête la première. Quel boulet sur le coup. Il ne fallait pas sauter, mais tenter de le planter avec le bâton, calmement. Le poisson en fuite et Lucas trempé qui sortait de l'eau, c'était la probabilité la plus forte qui venait de se produire.

Il fallait sauver les meubles, maintenant et les apparences aussi, même si Romy avait assisté à toute la scène. “J'étais à deux doigts ! J'ai touché le poisson même sous l'eau ! je suis sûr que je peux en avoir un …” Il n'avait évidemment rien touché du tout, ni même eut le temps de le voir, c'te fiasco. Il devina bien sûr les pensées de la jeune femme, mais il restait sûr de lui, bien que conscient qu'en fait, il allait galérer. “Attends, je vais retrouver sa trace, il a dû laisser … une piste. “ Une piste ? Lucas touchait le fond pour se justifier, mais le voilà qui se retrouvait dans l'eau à chercher les empreintes d'un poisson qui devait déjà être à des centaines de mètres de là. Heureusement pour lui, un autre poisson se trouvait deux où trois mètres plus loin, il venait de le voir, se figeant totalement alors qu'il le montrait du regard à Romance, sans bruit. Pas, le choix celui-là, il était pour lui, pour eux. Il ne fit pas la même erreur deux fois, il allait l'avoir par surprise. Il avait juste à attendre, le bon moment … compter dans sa tête. - quatre …. trois …. deux ... un … - Un bâton planté plus loin, bâton qui atterrissait à quelques millimètres du dit poisson, qui se brisa en deux, entraînant Lucas dans une chute grotesque, avant qu'il ne se relève perplexe. “Je crois qu'il va falloir changer de tactique. “ Il ne comptait pas baisser les bras, mais sa crédibilité venait de descendre en flèche.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
Romance Matthews
guérison
Messages : 822 Je suis nostalgique de : l'odeur des désinfectants caractérisant les hôpitaux


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Lun 24 Avr - 21:40


☁ On the road to eat something... or not ☁
Lumance ♡
Cette histoire de pêche n'a aucune chance de déboucher sur quelque chose de bien, simplement parce que je nous pense incapables de vivre à la dure. Attraper nous-mêmes un poisson est déjà une tâche difficile, le faire avec cet outil de pêche étrange est deux fois plus impossible, si vous voulez mon avis. Pourtant, le côté "rencart" de la proposition est motivant, même s'il essaie de le neutraliser. Hallucinant comment il réussit à me faire rire avec cette histoire de chandelles, quand même. Et à le suivre surtout, au milieu d'une végétation laissant supposer qu'on soit sur une autre planète. Enfin, si l'on n'est plus sur Terre, j'espérais au moins que ce soit le cas d'Ana également. Il doit avoir raison. L'instinct humain est fiable, davantage quand il s'agit de jumeaux. Je réponds d'une voix faiblarde :« Faut y croire, oui. » et l'imite en nouant mon bras autour de sa taille, appréciant grandement sa présence réconfortante.

L'opération "manger quelque chose" est vite lancée. Et notre première cible me semble facile à attraper. Si bien que je sautille déjà sur place, me demandant limite si on va le manger grillé ou nature vu notre degré de faim. Malheur, le poisson a été plus rapide, et je me laisse tomber dans le sable, ressentant pleinement la déception d'un footballeur venant de rater un penalty décisif à la 89ème minute. La justification du pêcheur n'est pas si dure à avaler, par contre suivre une piste, sur cette étendue d'eau... je viens me frapper le front avec la paume de ma main. Lucas avait toujours eu une façon de faire assez étrange, je ne sais pas pourquoi ça continue de me surprendre.

Contre toute attente, un deuxième poisson apparaît dans son périmètre de pêche. Je n'ose pas bouger, déglutissant difficilement sans les quitter du regard eeet... il réussit encore à effrayer la proie avant de l'atteindre, à briser son outil de pêche - et mon espoir de ne pas mourir de faim avec - tout ça dans une chute théâtrale comme il les aime. Lucas Harper, messieurs dames !

Je laisse tomber ma tête sur mes avant-bras, lesquels reposent sur mes genoux pliés. Qu'est-ce qu'on fiche là, sérieux ? Je ne peux même pas défendre l'idée de base en disant qu'elle paraissait jouable sur papier. Je l'entends parler d'un changement d'approche et relève aussitôt la tête, un faux sourire aux lèvres, ne tenant pas à le décourager. Alors étant donné l'absence du matériel... « Et si on ré-essayait avec un appât ? Plus de poissons il y a, plus de chances on aura d'en attraper ? » dis-je en m'approchant, contaminée par sa détermination sans frontières. Je me débarrasse de mes bottines, de ma veste puis de mon sac d'où j'extrais mon dernier paquet de M&M's : l'appât.

Ne me jugez pas, je me sens pas de farfouiller dans le sol à la recherche de vers de terre. Une expression faciale attristée laissant deviner l'ampleur du sacrifice, je cède la moitié du paquet à Lucas après l'avoir rejoint dans l'eau puis y éparpille nonchalamment les dragées. Heureusement que je suis trop désespérée pour réaliser que je m'embarrasse pour les trois prochaines années... si je vis aussi longtemps, bien entendu. « Tant pis si ça marche pas, ça n'a jamais tué personne de sauter un repas, puis les algues c'est vachement nutritif tu sais... » J'allais encore m'étendre, peu optimiste, quand soudain un petit poisson attire mon attention, accompagné presque aussitôt par tout un petit groupe. Ça se nourrit pas du chocolat mais ça s'y intéresse au moins. Joyeusement, je viens tirer sur la manche de Lucas, lui demandant silencieusement s'il voit aussi ce que je vois. Loin de me douter que ces bestioles à l'allure inoffensive ont des crocs.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
IGΠIS
avatar
Lucas Harper
chronokinésie
Messages : 935 L'objet qui ne me quitte jamais : un pendentif lié à sa soeur & une lame courte, ultra tranchante, à l’allure d’un mini sabre avec des ornements, des petites gravures semblables à des moulures tribales offerte par Tissia. Je suis nostalgique de : soirée entre amis et la bouffe


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Jeu 27 Avr - 16:29


Lumance

On the road to eat something ... or not
Lucas s'en voulait un peu sur ce coup-là, il fallait l'admettre. Dans le genre, c''était quelqu'un de malin, de débrouillard et il pouvait être capable de surprendre les gens d'une manière positive, mais pas tout le temps. Quand il était éparpillé, excité ou perdu, il pouvait faire n'importe quoi et là c'était parti pour. Tout dans l'excès ou tout dans la retenue, pas de demi-mesure, aujourd'hui c'était la première option. Ce qui le dérangeait le plus au fond, c'était de le faire devant Romy, il avait espéré la rassurer un peu avec cette pêche, l'impressionner aussi et là c'était tout l'inverse.

Il était donc ouvert à toutes options susceptibles de les faire avancer et justement, la demoiselle semblait avoir son idée. Un appât ? Plus précisément elle fit apparaître des m&m's … “Quoi ? Tu avais ça toi ? “ Le ton de Lucas n'était pas accusateur, mais plutôt émerveillé. Le jeune Harper avait aussi son lot de secret en terme de sucrerie sur l'île … Un sac qu'il s'était empressé de cacher dans un arbre à leur arrivée et qui contenait un tas de trésor chocolaté. Dans un premier temps il s'en voulait de ne pas avoir partagé avec elle comme elle venait de le faire avec lui puis, il eut envie de les manger, mais ça lui passa vite et il décida contre toute attente de suivre le plan de Romance. “Si ça marche, je te proclame génie de l'île.”

Il lui fit un sourire réconfortant à sa remarque, il appréciait l'effort et qu'elle joue le jeu avec lui comme ça. Ce n'était pas forcément grand-chose, mais c'était important pour lui de savoir que quelqu'un le suivait lui et ses idées dans les parages. “T'en fais pas, je suis certain que quoi qu'il arrive on ne sautera pas de repas ce soir.” Son ton rassurant et une pensée pour le sac de sucrerie, il pouvait retourner à scruter l'eau et … surprise ! Lorsque Lucas sentit Romy lui tirer sur la manche, il redoubla d'attention. Un miracle, pleins de petits poissons étaient en approche. Il avait l'impression d'assister à un balais de petits trucs qui ne demandaient qu'à être grignotés.

Son sourire était hilare et il s'apprêtait à mettre tout ça à profit, lorsqu'il remarqua que c'était quand même bizarre et le bizarre, ça pouvait être son domaine. “C'est étrange, ils ne mangent rien, mais ne vont que vers les rouges …” Et vers eux … Il pouvait bien croire qu'un poisson n'était pas très intelligent, mais toute une bande, avec pour seule ambition de sauter dans l'assiette. Il se rappela une revue qu'il avait lue, avec une image très éloquente qui l'avait fait sursauter. Il existe une petite bande de poisson qui au premier abord peut paraître inoffensive, mais qui en fait, ne l'est pas du tout. Des carnivores assoiffés de sang qui ont une tronche vraiment très moche dans ses souvenirs. “Romy … Quand je vais te dire de te retourner et de courir, tu vas le faire d'accord ? “ Il en avait le souffle coupé, ce qu'ils avaient là ce n'était pas des poissons panés en devenir, mais des piranhas ou leurs cousins germains encore plus terribles, il en était quasiment sûr. De toute façon, avec Romy, il n'allait pas prendre le risque d'aller vérifier. De mémoire, un seul d'entre eux pouvait arracher un doigt, il tenait absolument à garder dix des siens.

Les vilains poissons les avaient complètement entourés ou presque et même figé, Lucas décida que c'était le moment. “MAINTENANT !” Il tenait fermement la jeune femme, souhaitant lui faire profiter de son impulsion pour qu'ils ne perdent pas de temps, courent et sautent sur le rivage en considérant que l'option de la lâcher n'était pas permise. Son regard se plongea très brièvement sur leurs nouveaux ennemis et effectivement, ils chargeaient. Il fit tout son possible pour que dans la manœuvre de fuite, il soit derrière elle et qui si l'un des poissons venaient à les attraper ce serait lui en premier. Un instant de confusion totale dans lequel il ne put contenir certains jurons, pour la bonne cause.

GleekOut!
[
Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
Romance Matthews
guérison
Messages : 822 Je suis nostalgique de : l'odeur des désinfectants caractérisant les hôpitaux


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Sam 29 Avr - 1:36


☁ On the road to eat something... or not ☁
Lumance ♡
A sa question, je garde ma mine attristée. Oui, j'en ai... avais. Et je n'aurais pas déverrouillé le cadenas sur mes M&M's si la situation ne l'exigeait pas. Aux problèmes extrêmes, leurs solutions extrêmes comme on dit. Quand il se dit prêt à me décerner le titre Génie de l'île si mon plan fonctionne, je ne peux m'empêcher de sourire, réprimant mon envie de demander l'équivalent du statut si le plan échoue. Auquel cas, Lucas ne pense pas dormir le ventre vide. J'arque un sourcil plus que l'autre. « Comment tu peux en être si sûr ? » C'est son éternel optimisme ou il sait des choses que je ne sais pas ?

Mes doutes se dissipent néanmoins dès l'instant où un poisson apparaît, suivi par plein d'amis. A son ordre, je remballe ma joie tout au fond de moi, alarmée. Le fait qu'ils ne se dirigent que vers les rouges aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Heureusement qu'il a été plus lucide. J'acquiesce faiblement, la gorge nouée. Je me retrouve tel un candidat des Hunger Games, attendant le coup d'envoi des jeux dans quelques instants. Faisant le décompte dans ma tête sans bouger d'une oreille, tous les neurones focalisés sur la tâche "revenir vers le bord. En un seul morceau de préférence".

Ce qui avait commencé comme mission ordinaire de pêche se transforme effectivement en opération d'évasion in extremis. Je n'ai pas couru comme ça depuis... jamais en fait. Et si on a le malheur de nous arrêter un seul instant, il serait impossible de repartir. Il y a plus important à penser mais... dans cette ambiance périlleuse et menaçante, en pleine situation d'urgence où n'importe qui aurait pensé à sauver ses fesses en premier, Luke se laisse volontairement ralentir en m'autorisant de le devancer. Il a toujours été aussi courageux et protecteur ? Quelque chose me dit que ce constat ne serait pas sans conséquences.  

La course finie, on se retrouve scratchés dans le sable, aka la seule chose que j'ai réussi à avaler depuis ce matin. Je me redresse tant bien que mal, le claquement agressif de dents aiguisées s'évanouissant au loin. « Mon Dieu... » dis-je, le pouls immodéré. Ce qu'il s'est passé me parait presque irréel... « MON DIEU ! » mais par contre, la méduse qui s'est invitée sur l'épaule de Lucas est bien réelle. « Flippe pas d'accord ? Mais t'as... quelque chose... là... » explique-je en posant mon doigt sur mon épaule pour lui montrer la localisation exacte. "Quelque chose", c'est toujours plus rassurant que "monstre transparent aux tentacules innombrables qui piquent". La peur s'amplifie et concurrence tout effort de gérer la situation. Je suis morte de trouille, déconcertée, peut-être même en hyperventilation. Espérant tomber sur un objet qui servirait d’idée, je fouille mon sac, mais tout ce que je trouve c'est un... spray anti-moustiques. J'emmerde la logique, il n'y a pas trente-six mille solutions.

J'hausse les épaules dans un geste d'excuse, puis sans attendre une quelconque forme d'accord de la part de Lucas, je l'applique avec la détermination de vider la bouteille - plus dans les yeux de la victime que sur la bestiole qui le colle, quand on regarde bien. Quand c'est fait, j'ose rouvrir un œil, lentement. « Vivant ? »

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
IGΠIS
avatar
Lucas Harper
chronokinésie
Messages : 935 L'objet qui ne me quitte jamais : un pendentif lié à sa soeur & une lame courte, ultra tranchante, à l’allure d’un mini sabre avec des ornements, des petites gravures semblables à des moulures tribales offerte par Tissia. Je suis nostalgique de : soirée entre amis et la bouffe


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Sam 29 Avr - 16:17


Lumance

On the road to eat something ... or not
La mine satisfaite, avec une petite teinte de sournoiserie, de Lucas répondait d'elle-même à la question sur le fait d'être aussi sûr de lui. S'ils ne ramenaient ni poissons, ni fruits, ni viande, leur repas du soir constituerait à se délecter de twix, kit kat et autre nourriture chocolatée. Pas un régime très sain, mais la promesse de manger quelque chose au moins. “C'est mon petit doigt qui me le dit, il a toujours raison. “ Il était hors de question de tout révéler déjà à Romy, car peut-être, un gros peut-être … Il n'aurait pas besoin de dévoiler son trésor aujourd'hui. Surtout qu'il avait quelques incertitudes sur l'endroit où il avait caché tout ça … Ce qui serait bête et ferait une fausse joie s'ils ne remettaient pas la main dessus.

Les événements s’accélérèrent ensuite et tout se passa très vite, si vite qu'il avait agi presque d'instinct pour protéger Romy. Ni une, ni deux ils s'étaient retrouvés à terre sur le sable, mais heureusement, loin des affolantes petites tronches de … dents. Bien que le coeur emballé encore et c'était tout à fait normal, Lucas put pousser un soupir de soulagement. Ils venaient de l'échapper belle et il se fit la promesse de ne pas retourner dans cette eau, ou très vite en mode bip-bip contre coyote pour se laver, avant un bon bout de temps. Hors de question de penser à simplement faire trempette désormais. La pêche était terminée.

Romy semblait tout aussi secouée, voir plus, que lui pour jurer à tout va, ce qui irrémédiablement, le fit rire. Pas pour longtemps cependant … “ Pourquoi je dois pas flipper ? Je devrai flipper ? Qu'est-ce qu'il y a Romy ? Pourquoi tu me regardes comme ça ? “ Bon, lulu la trouille en action, surtout lorsqu'il sentit quelque chose sur son épaule, essayant de jeter un bref coup d'oeil. “Sa...per...li...po...pette ! ENLEVES MOI CA ! “ Un poulpe, ou une pieuvre ou … une méduse, il était incapable de faire la différence de biais avec son regard, mais c'était pas très ragoutant. La panique pouvait se faire ressentir dans sa voix, pas très masculin et il hésitait entre courir partout et la laisser faire. Il opta pour la seconde option en prenant vraiment sur lui-même. “Attends un peu là euh …” Il ne savait pas d'un coup s'il devait plus craindre paul le poulpe où alors la demoiselle avec son arme chimique. Trop tard pour tergiverser et il se trouva bombardé presque plus que la bestiole. Il retourna à sa première option en courant partout sur place jusqu'à faire tomber la chose et donner un coup de pied dedans où à côté, il ne voyait plus rien en fait.

Vivant … euh … je ne suis pas sûr en fait … “ Finalement, il était tombé à la renverse et s'était vite écarté de la bestiole, tout en reprenant ses esprits et toussotant un petit peu. “Promets moi de ne jamais te servir d'un arc ou d'un truc du genre ok ? “ Tout ça se transforma ensuite en un petit rire nerveux de la situation et il se mit assis pas loin de Romy, les mains sur le visage.” Merci en tout cas, je crois qu'on va abandonner la pêche hein. Peut-être que je peux essayer de trouver un animal plus loin dans la forêt, genre un dindon sauvage ou bien un castor … je sais pas … ça se mange les castors déjà ? ” Et oui, malgré la situation et le fait qu'ils étaient encore sous le choc, Lucas était déjà à réfléchir pour la suite. Divaguant un peu, accordé. Comment avoir sa tête focalisée sur plein de trucs à la fois. Pas étonnant que ça ne marche pas. Son regard se posa de nouveau sur la méduse, qu'il avait identifiée depuis et finalement l'expression de son visage était aussi dans la réflexion avant de jeter un coup d'oeil à Romy “Tu crois que ça se mange ce truc-là ? “ Bon, il en avait mal au ventre rien que d'y penser, mais ça devait être comestible. Puis d'un côté, il pouvait dire qu'il avait réussi à pêcher quelque chose, involontairement …. Avec l'épaule … une vraie prouesse.

GleekOut!

Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
Romance Matthews
guérison
Messages : 822 Je suis nostalgique de : l'odeur des désinfectants caractérisant les hôpitaux


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Mar 2 Mai - 22:51


☁ On the road to eat something... or not ☁
Lumance ♡
Bien que sceptique, j'espère qu'il a raison quant au fait de ne pas sauter de repas. Même si, vu comme c'est parti, on n'est pas prêts de revenir avec un filet plein de poissons. Ou de revenir tout court. A peine les pieds remis sur le sol ferme, les deux pieds heureusement, on est confrontés à une méduse. Elles sont assez laides sous l'eau, mais l'oxygène les rend deux fois plus flippantes. Davantage quand elles vous collent. La panique réussit son assaut et, si notre invitée surprise ne l'envoie pas dans l'autre monde avec son venin, mon produit chimique a toutes les chances de l'asphyxier. N'ayant pas le cœur de répondre à ses diverses interrogations, je le vois régler le problème tout seul finalement, avec ses mouvements arbitraires et sa voix hélium, me mordant les lèvres avec hargne pour ne pas rigoler. Enfin séparés, il donne un coup de pied dans le vide. Ouf, le spray l'a seulement rendu aveugle, il est toujours vivant - en espérant qu'il n'y ait pas d'autres effets secondaires.

Lui en est moins sûr, je planque mon visage dans mes mains quelques instants : il vient de m'interdire de toucher à quelque chose de tranchant, le comble pour un médecin. Mais en vue de mes réflexes incontrôlés, je ne peux pas lui en vouloir. « Désolée et promis, faudra arrêter avant de blesser quelqu'un... » surtout qu'il y a de fortes chances que ce quelqu'un soit lui. Son rire me laisse perplexe, autant que son changement de carrière. C'est comme s'il se disait "j'ai frôlé la mort deux fois, je suis aveugle, mouillé et presque affamé... mais hey, faisons la peau à un castor !" « T'es incroyable. » Qui relativiserait dans une situation pareille, à part lui ? « Mais c'est certain, j'ai eu ma dose d'animaux marins. » Pauvres pêcheurs, ils sont certainement sous-payés. Je me masse la nuque à sa question. Si ça se mange ? Je suis sûre d'avoir une âme d'écolo endormie dans un coin, mais un castoricide me semble raisonnable. Dans le "dîner aux chandelles" sous-entendu plus tôt, même les chandelles me mettaient l'eau à la bouche. C'est dire... « Je pense que oui, enfin n'importe quel animal ferait l'affaire tant qu'il peut pas inverser les rôles... » Il est bientôt l'heure du dîner et certaines bêtes sauvages réclameront sans doute du sang frais.

Je ferme les yeux et frissonne de dégoût à sa suggestion. Une méduse, c'est la solution facile, mais... ben pourquoi pas, après tout ça se trouve sur les menus de pas mal de restaurants asiatiques. « On peut toujours essayer... » Je me lève pour aller saisir la masse gélatineuse avec précaution afin de l'examiner. Ewww, c'est absolument pas une partie du plaisir. Et alors que j'allais la retourner, elle recommence à bouger faiblement. « BON SANG DE BOIS ! » Sous le choc, la patate chaude est maladroitement envoyée à Lucas et je m'en excuse tout de suite du regard. Puis j'observe mes mains. Je pouvais pourtant jurer qu'elle était morte, ou incapable de se mouvoir au moins. Je ne peux possiblement y être pour quelque chose. Cette fichue faim me donne des hallucinations maintenant, oui.

« Qu'est-ce qui pourrait encore mal tourner ? » Le grognement du ciel me répond, me faisant ainsi monter un énième échelon à l'échelle de "je vais péter un fusible". La peur et la frustration se transforment en colère. Des coups de pieds se perdent dans le sable, dans l'air, contre un innocent crabe comestible, pendant qu'avec ma tête d'hystérique je continue d'hurler... tout pour s'inscrire à un programme Anger Management. Puis j'arrive à la phase "désespérer" où je me laisse affaler dans le sable, les larmes dévalant mes joues : « On ne va rien manger en fait.... » Tout aussi optimiste, je poursuis : « Je sais qu'on est censés voir le bon côté des choses, mais je doute que le pouvoir de la pensée positive puisse changer quoi que ce soit au fait qu'on est SDF, H24 à l'article de la mort, à nous demander si on va mourir de faim ou nous faire manger avant. » sans oublier le sable dans les vêtements et la coupe de cheveux à faire peur. J'en ai tellement marre, je veux me réveiller de ce mauvais rêve, je... j'ai besoin d'une bonne claque.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
IGΠIS
avatar
Lucas Harper
chronokinésie
Messages : 935 L'objet qui ne me quitte jamais : un pendentif lié à sa soeur & une lame courte, ultra tranchante, à l’allure d’un mini sabre avec des ornements, des petites gravures semblables à des moulures tribales offerte par Tissia. Je suis nostalgique de : soirée entre amis et la bouffe


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Ven 5 Mai - 18:07


Lumance

On the road to eat something ... or not
C'était un désastre … Un tel aveux d'impuissance face à la nature hostile prouvé par les actes qu'il était presque inéluctable de perdre de patience, de baisser les bras. C'était sans doute pour ça que les gens commençaient à déprimer, à dépérir ou bien à devenir un peu maboule. Pourtant, Lucas Harper premier et seul du nom allait tout faire pour que Romy et lui mangent, se sentent bien et retrouvent un morale au top. Pour lui, c'était juste mal parti, un début raté, il fallait rembobiner et recommencer, encore. Le problème avec Lulu, c'était que la boucle pouvait être sans fin.

Bon, Romy était médecin ok, habile, c'était une certitude, mais là, dans l'art de viser un truc bizarre, ce n'était pas ça. Il approuva ses paroles pendant qu'il cherchait à retrouver lui ses esprits. Il était perdu entre trois sentiments, celui d'être rassuré, de l'avoir échappé belle, celui d'être amusé, parce que franchement, qui n'aurait pas rigolé de la situation d'un point de vue extérieur ? Ou, celui d'hésiter, quant à la suite des événements. Il n'avait pas tergiversé bien longtemps. Il voulait désormais partir à la chasse. Le spray pourrait peut-être aider à aveugler quelque chose aussi ? “ Incroyable ça je sais pas, mais j'ai faim. Puis si l'eau ne veut pas de nous, il y a l'île …” Elle semblait d'accord avant sa sublime idée d'éventuellement s'attaquer à la méduse. Il regrettait déjà d'avoir proposé en fait … Elle l'envisageait en plus. Comble du comble, il aurait été près à manger un truc qui lui faisait horreur pour que Romy elle aussi mange et reprenne des forces. “Bon euh …” Il ne savait clairement pas comment s'y prendre, déjà qu'il y allait à reculons … Heureusement, la demoiselle prit les devants.

BON SANG QUOI ?” Un jour il faudrait qu'il arrête de flipper autant qu'une personne qui flippe, mais ça, ce ne serait pas pour tout de suite. “Taiooooooo” Le cri de lucas était accompagné d'un geste lorsqu'il attrapa la méduse pour la balancer aussi loin qu'il put dans la mer, un pur réflexe. Peut-être était-ce aussi son inconscient qui ne voulait pas manger ce truc, ça devait jouer aussi. Maintenant, au moins, c'était sûr, il ne mangerait pas ça.

C'est alors que Lucas assista, un peu coupable et attristé, à l'énervement Romy qui pétait légèrement un câble. C'était de sa faute, il lui avait laissé miroiter quelque chose et maintenant, ça devenait utopique de réussir quoi que ce soit. Il laissa faire d'abord, résistant même à l'envie de sauter sur un crabe, mais cela aurait été trop gonflé dans l'absolue. Il était arrivé ce qu'il redoutait, Romy était déçue et peinée. A ses larmes, Lucas se mit à ressentir comme un léger coup de couteau bien placé. C'était une certitude désormais, il s'en voulait terriblement. Il l'écouta d'abord, s'asseyant à côté d'elle, puis posa une main sur son genou pour la rassurer. Il fallait qu'il trouve quelque chose et vite où sa principale source de réconfort ici deviendrait aussi fataliste que la majorité des autres. “Je sais que ce n'est pas facile. Je suis désolé, je m'y prends mal sans doute. Tu n'as probablement pas le bon jumeau avec toi, Ana saurait quoi dire, mais moi je sais seulement quoi faire, enfin parfois.” On n'allait pas revenir sur les événements précédents, ce n'était pas nécessaire étant donné la lassitude de la jeune femme, mais ...

Oui ! Lucas venait de se souvenir où il avait posé le sac de toutes les convoitises. L'état de la jeune femme venait de suffisamment l'alarmer pour qu'il envisage, déjà, d'y toucher. Aussitôt, son regard s'illumina et il décida qu'il avait assez laissé Romy s'apitoyer sur son sort. Il n'avait absolument pas l'intention de laisser le mauvais sort crier victoire, pas sur lui, pas sur eux. “Tu vas arrêter de faire ton amatrice d'épluchure d'oignon là hein et tu vas me suivre.” Le ton était tellement assuré, la main tellement ferme lorsqu'il l'entraîna à le suivre qu'il ne laissait aucune place à un refus. “ Je te promets que cette fois, tu ne vas pas le regretter, pas d'entourloupe, juste, attends …” Ils revenaient près de leur campement et Lucas lâcha Romy, car c'est avec des chiffres qu'il avait retenu sa planque. “Ne me prends pas pour un fou, je sais ce que je fais ! “ Il fit de grandes enjambées 25 pas tous droits, comme le nombre d'années de lui et Ana. 14 pas à gauche, comme le nom de leur rue, puis 37 pas à droite, comme … rien c'est juste qu'il n'avait trouvé le bon arbre qu'à 37 pas, sans logique et là. Stupéfaction bonjour! “Pas d'arbre, il est où mon arbre ? “ Il se parlait à lui-même, mais il se rappela que Romy était là, à ses côtés, qu'elle attendait et il rigola pour faire passer le fait qu'il cogitait sur ce qu'il cherchait. “T'as vu comment c'est ingénieux le coup des pas ? Tu vas voir ce qui t'attends.” Ca sentait clairement le roussis s'il ne faisait pas correctement fonctionner son cerveau. Et si cette fois Romy passait ses nerfs sur lui ? Il se voyait déjà la tête dans le sable pour dire vrai.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
Romance Matthews
guérison
Messages : 822 Je suis nostalgique de : l'odeur des désinfectants caractérisant les hôpitaux


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Sam 13 Mai - 17:26


☁ On the road to eat something... or not ☁
Lumance ♡
L'épisode avec la méduse-zombie n'arrange pas notre cas. Une raison de plus pour penser que même l'île ne voudrait pas de nous, contrairement à ses espérances. Mes difficultés à rester calme transparaissent enfin, et je sors de mes gonds. Je ne tiens pas à me montrer ce pan de ma personnalité, mais ça me gêne pas plus que ça que ce soit lui qui voit à travers les volets. Peut-être même qu'il laisse une petite lumière percer. « Dis pas ça, d'accord ? C'est vrai que je suis plus proche d'Ana, mais je crois que sans toi... nah, oublie, j'ai trop faim pour être sentimentale, ... j'aurais jamais vu une méduse de près. » petit rire mêlé aux larmes, ce qui en soi est un exploit : on est clairement au fond du trou, si ce dernier a un fond, mais il y a une pointe d'amusement dans mes propos.

J'essuie mes larmes à son ordre, juste avant de me faire kidnapper. « Heey, qu'est-ce qu'on fait ? » Une promesse formulée avant autant d'assurance, plus le ton autoritaire ne peuvent être que bon signe, tant et si bien que je le suis, interloquée. Je ne pose plus de questions, préférant lui faire confiance. Oui, attends, juste. On rebrousse chemin, et alors que certains débris d'avion deviennent visibles, il s'enfonce dans la forêt tel un robot mal huilé, comptant clairement ses pas. « T'es pas fou Lucas, t'es la définition même de la folie. » Une chasse au trésor ? Avec de la bouffe à la clé ? On arrive à destination, je pense, et je me mets à chercher un "X" ou un truc du genre tracé quelque part, des yeux. Mais sa question envoie valser mes espoirs à l'autre bout de la forêt.

Je reste à quia, n'ayant jamais été aussi frustrée de ma vie, et faisant un compte-rendu mental de la situation. Conclusion : « Je crois que t'as été trop longtemps exposé au soleil. » Je force une grande bouffée d'air de rentrer dans mes poumons, exaspérée par la situation. « Avoue, on est perdus. » On dirait pas, mais ma voix est compatissante. J'apprécie ses efforts, mais il faut se faire une raison. On n'est pas faits pour cette vie, et le fait d'avoir regardé Seul Au Monde trois fois n'y changera rien. Je m'en rends compte, chaque jour un peu plus. « Revenons au campement, on est nuls, et je doute que notre dîner nous soit servi sur un plateau d'argent. » Aussitôt dit, le cri d'une bête se fait entendre, mais c'est plus dans le genre "mignon et attendrissant". En effet, non loin au milieu des fougères, se débat un pauvre lièvre pris au piège.  

Incrédule, je me frotte les yeux. Soit quelqu'un a posé le piège ici et n'est jamais revenu, soit... « C'est ça que tu cherchais ? » Bon je ne sais pas trop comment il a fait, peut-être qu'il l'a attrapé puis laissé de côté en tant que provision de secours... c'est peu cohérent mais je ne cherche pas vraiment à comprendre. Seul le résultat compte pour l'instant. Je lui saute littéralement dans les bras, enfin quelque chose de concret pour appuyer ses dires ! « Je suis désolée d'avoir douté de tes capacités, t'es le meilleur ! » Je me détache puis regarde à nouveau le malheureux animal. Je coince mes lèvres entre mes dents et sors mon précieux scalpel pour le lui donner, annonçant avec ma voix de psychopathe désolée : « Il faut... l'abattre. » Et ne pas compter sur moi pour ce faire, il me fait trop de la peine comme ça. Dramatique à souhait, je me cache les yeux et détourne légèrement la tête. « Fais en sorte que ce soit rapide et peu douloureux... s'il te plait. »

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
IGΠIS
avatar
Lucas Harper
chronokinésie
Messages : 935 L'objet qui ne me quitte jamais : un pendentif lié à sa soeur & une lame courte, ultra tranchante, à l’allure d’un mini sabre avec des ornements, des petites gravures semblables à des moulures tribales offerte par Tissia. Je suis nostalgique de : soirée entre amis et la bouffe


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Mer 17 Mai - 11:35


Lumance

On the road to eat something ... or not
Sans lui elle n'aurait jamais vu de méduse de près hein ? Il ne savait pas trop pourquoi, mais dans cette phrase il était quand même parvenu à y voir un côté positif, malgré la connotation inverse. Elle riait, pleurait … Lucas était en train de se rendre compte qu'il la mettait dans un état émotionnel étrange “ D'un côté, c'est vrai … On va dire que c'est un début.” Il était quand même temps d'arranger tout ça et de passer aux actes plutôt qu'aux tentatives ratées.

De pêcheur il venait de passer à explorateur ou quelque chose de similaire, embarquant la jolie rouquine à le suivre. Il savait exactement ce qu'il devait faire, comment le faire, à peu près finalement. Il n'avait pas répondu à sa question, trop concentré sur sa tâche, mais celle-ci prenait du plomb dans l'aile au fur et à mesure qu'il comprenait qu'il avait dû se planter dans les chiffres. Il prit quand même le temps de rebondir sur une de ses remarques. “ La définition de la folie ? Ca me plait. Après tout, il en faut un peu ici. “ Gagner du temps, détourner l'attention de Romy, tout était bon désormais pour ne pas qu'elle se rende compte qu'il venait de perdre son dernier plan pour dîner.

Finalement, elle se rendit compte bien vite que la situation était encore vouée à un échec. Lucas pouvait parfois faire des erreurs, se planter, mais autant que ça ? Jamais. Hors de l'île il aurait trouvé quelque chose à n'importe quelle situation, il était suffisamment malin pour ça et optimiste, mais ici … Tout, absolument tout semblait aller contre lui, comme une force obscure qui luttait corps et âme contre son optimisme. Il avait le droit à toute sorte de remarque, celle qu'il avait été trop exposé au soleil, il se contenta d'une mimique amusée à celle-ci, puis sur la question s'ils étaient perdus, il haussa les épaules “Nous non...” Le temps d'être honnête et de lui dire la situation ? Ce n'était pas nécessaire, elle lui indiqua qu'ils étaient nuls et qu'il était temps de rentrer au camps. Lucas n'avait presque jamais été aussi déçu et impuissant, mais il approuva, dans un silence de tombe, clairement dépité.

Un signe du destin compréhensif devant son impuissance ? Romy poussa un petit cri et lui indiqua un endroit. “Je cherchais quoi ? “ Son regard se posa sur le lièvre pris au piège. Honnêtement Lucas n'aura jamais été capable de piéger un animal sans défense comme ça, mais clairement, il avait besoin de résultat aujourd'hui, alors il approuva. “Oui, voilà ! C'est ça ! “ Il se parada presque lorsqu'elle lui indiqua qu'il était le meilleur, s'approchant petit à petit de l'animal “héhé, je te l'avais dit Romy, on va manger ce soir ! “ Romance lui donna un scalpel et il avait le souffle un peu coupé à l'idée de tuer de sans froid la bête, clairement, il n'était pas de nature tueur, même pour survivre. Les indications de la jeune femme ne l'aidait pas … “Chut ! Il faut y aller doucement. “ L'abattre, rapidement et sans douleur. - Allez Lucas, tu peux le faire - Il n'était plus qu'à quelques centimètres de l'animal lorsque celui-ci le … fixa. Bizarre … C'est lorsqu'il tendit son bras pour effectuer la sentence que le lièvre fit un saut énorme vers lui, le faisant tomber à la renverse. Son coeur fit un bond dans sa poitrine “AAAAAAAAAAH “ Romance se cachait les yeux, elle avait sans doute loupé une partie de l'épisode, mais elle assistait assurément à la suite. “Non, non et non ! “

Lucas n'était pas décidé de décevoir sa partenaire encore une fois et il se releva en furie pour partir à la poursuite du lièvre. A gauche, à droite, trébuchant par-ci, par là, il gardait les yeux rivés sur l'animal qui semblait finalement s'amuser de lui. “Viens ici vil repas ! “ Sa proie s'enfonça un peu dans la forêt et Lucas étaient sur ses talons. Honnêtement, il espérait que personne ne passe par là. Le voir mené en bateau par un lièvre qui lui faisait faire des cercles, tomber, un scalpel à la main, n'était pas des plus glorieux. Romance semblait avoir été semé par l'animal et lui, il ne sentait plus sa présence ou peut-être lointaine et c'est à ce moment-là qu'il eut l'un des coups les plus chanceux de toute sa vie. Entre lui et le lièvre, une sorte de grosse poule … ou un dindon, avec des couleurs étranges, très étranges s'immisça entre eux, genre en croisant le chemin juste devant Lucas au moment ou celui chutait pour une énième fois. Le jeune homme lui tomba dessus et il entendit un craquement, le cou de l'animal avait été brisé sous son poids.

En se relevant, il observa l'animal qu'il venait d'abattre sans le faire exprès. C'était aussi gros qu'un dindon, mais avec des allures de poules et les couleurs d'un espèce de trucs mystique. Il remarqua aussi d'énormes dents, il était presque sûr que s'il avait croisé cet animal d'une autre manière, il aurait fuit, très loin, mais là, il venait de sauver sa journée . “Romy, ROMY ! Regarde ce que ton merveilleux partenaire a réussi à chasser tel robin des bois des temps modernes. “Le sourire ravit, la mine assurée et il est vrai un peu trop de certitude en plus. Il se la pétait clairement oui. En face d'elle, il lui présenta la bête qu'il tenait d'une main. “Voici un euh … Pouledon sauvage ! Notre repas. “ Il n'y croyait toujours pas d'avoir réussi à attraper quelque chose, mais il lui proposa son autre bras pour la ramener au camp et préparer le festin. “On va finalement l'avoir notre dîné aux chandelles.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
Romance Matthews
guérison
Messages : 822 Je suis nostalgique de : l'odeur des désinfectants caractérisant les hôpitaux


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: On the road to eat something ... or not + Lumance   Dim 21 Mai - 21:45


☁ On the road to eat something... or not ☁
Lumance ♡
« Pas faux... » De la dinguerie, de l'inspiration délirante, un trop plein d'optimisme... ? Peu importe la source exacte de sa motivation, ça manque un peu ici, il a raison. C'est admirable ce que ça le fait faire après tout. Même si j'avoue que, par moments, il me donne juste envie de faire des tâches sur une feuille blanche, et de lui demander ce qu'il y voit, histoire de me rassurer... c'en est carrément un de ces moments. Regardez-nous, on est paumés même s'il le nie, et il y a une demi heure encore, on pensait vivre nos derniers instants. On dirait un mauvais film interdit aux moins de 16 ans. Un film d'horreur hein. Et je ne sais absolument pas ce qu'il est en train de faire.

Un innocent petit lièvre se présente - je ne suis même pas contrariée par son "je te l'avais dit", au contraire - et après un bref instant d'euphorie où je retire ce que j'ai dit à propos de ses talents de chasseur, il est question d'un lapinticide. On doit être contre l'idée, au fond, mais pas inconscients des lois de la jungle. A son indication, je plaque une main contre ma bouche, espérant qu'il s'exécute au plus vite. C'est alors qu'un cri se fait entendre, et ce n'est malheureusement pas le lapin. Même pas étonnée. Ils disparaissent tous les deux sous mes yeux, ne me laissant pas le temps de me taper la tête contre un arbre. Ô Désespoir. « Heey ! Attendez-moi ! » je les suis, on sait tous ce qui arrive à la jolie héroïne laissée derrière dans les films d'épouvante. Enfin, je me traîne plutôt derrière, grimaçant : s'il sort d'ici, ce sera seulement en rampant. Je suis vite stoppée par un insecte étrange dans une toile d'araignée. Le temps que je les contourne, la voix de Lucas se fait entendre, m'annonçant d'avoir attrapé quelque chose. « Sérieux ? » C'est plus fort que moi, je le rejoins au pas de course, puis m'arrête en me penchant légèrement, appuyant une main contre mes côtes. Quelle journée sportive. Il me montre avec toute la modestie dont il est capable notre repas. Je regarde l'animal de plus près, plissant les yeux. Un quoi ? « Tu lui as tordu le cou ? » pas une démarche typique de Lucas, mais ce n'est pas le moment de s'inquiéter de son état. Vu l’ascenseur émotionnel atroce que m'a offert la journée, mon cerveau émet comme une réserve et ce n'est qu'au bout d'une poignée de secondes que je souris finalement, m'interrogeant plus au sujet du lapin. Cette fois, c'est bien mieux et surtout réel. Je me redresse et l’applaudis chaleureusement. YEEEES.

Après quelques instants inutiles à le regarder, je souris, saisis son bras et on marche fièrement vers le campement. « Difficile à croire, mais oui. Merci Robin. » Je dépose un bisou sur sa joue puis le re-regarde. Il n'est plus juste le frangin canon de ma meilleure amie - une attaque de piranhas, ça vous fait réaliser des choses. « Bon, peut-être que finalement ça a ses bons côtés d'être sur cette île. » mon crush sur lui date d'une éternité, mais il nous fallait atterrir sur une île déserte et être au bord de la famine pour enfin convenir d'un dîner aux chandelles - et même pas un vrai. Oh ça promet.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
 
On the road to eat something ... or not + Lumance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Mellindra Road, à votre service !
» TNA Victory Road 2004 [MU] :
» Monday Night Raw # 32 - ROAD TO WRESTLEMANIA
» Aden | Your kiss it could put creases in the road

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: