AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
INSCRIPTIONFIRST EVENT.
venez vite vous inscrire à la
première mini-intrigue
aahhh
LES ZALAS1ER TOUR.
premiers awards de l'île
votez pour vos favoris
I love you
LES CLUBSTEAM UP.
créez ou rejoignez des clubs
ça va flooder en #teams
Skiip

Partagez | 
 

 We can't pretend there is nothing here, this night. (Orphielle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ΛΣR
avatar
Sherine Hogan
hypermnésie
Messages : 17 L'objet qui ne me quitte jamais : un couteau Je suis nostalgique de : les histoires que me racontait ma mère


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: We can't pretend there is nothing here, this night. (Orphielle)   Lun 17 Avr - 0:11

I told you to run, so we'd both be free
are you coming to the tree ?
credit : beylin

La sueur parcourait le front de Sherine selon un dessin aléatoire, venant la chatouiller au centre avant de venir se terminer dans l'extrémité droite, le long de l'oreille.
Elle chassa ces gouttes d'un revers de la main gauche, en inspirant profondément. La jeune femme était encore dans le laboratoire à cette heure, se concentrant sur les derniers préparatifs de son tout nouveau sédatif. Elle était épuisée mais elle continuait de revoir exactement toutes les étapes afin de vérifier que tout était en ordre. Son perfectionnisme,
elle l'avait acquis au fil des années, après avoir vu sa mère à l'oeuvre et aussi écouté les conseils de ses collègues. Sherine avait su trouver une place au sein des autres, appuyant parfois certaines théories de son propre chef. Elle n'avait pas peur de suivre son instinct,
bien qu'elle demeurait encore très réservée à l'oral. Elle aimait surtout être l'ombre de l'investigateur, ces petites mains qui agissaient derrière pour concocter la substance parfaite. Elle y passait des heures, des jours durant pour être de nouveau inspirée. Son travail faisait maintenant partie des dernières choses qui la rattachaient à sa mère et Sherine s'y plongeait totalement. Cela devait faire bien quelques heures qu'elle planchait sans relâche, ignorant la fatigue la gagner et son ventre gargouiller. Elle devenait de plus en plus négligente envers elle-même. Vikka le lui rappelait assez souvent pour qu'elle s'en rende compte. Sherine hochait la tête à ses dires mais n'opérait aucun changement. C'était à se demander si elle finirait par se faire belle un de ces quatre matins. Qu'importe, la reconnaissance professionnelle avait un goût que Sherine aimait rêver, une de ces gloires qu'elle voulait toucher à son tour. Son poste de préparatrice lui convenait après tout.
Peut être se ferait t-elle plus gourmande par la suite. Ces longues heures de travail la réconfortait donc sur ce tout nouveau sédatif dont les effets seraient efficaces et rapides sur les natifs. La jeune femme savait l'importance d'agir avec discrétion tout en garantissant une efficience totale des actions. A défaut d'être sur le terrain, elle agissait à la source.

La lumière du néon avait un effet dévastateur sur sa vue à cette heure si tardive. Elle clignait souvent des yeux, se frottant légèrement ceux-ci pour les ouvrir aussitôt. Sherine en demandait sûrement trop mais sa volonté n'avait pas de limites. Elle sentait qu'elle devait finir cela au plus vite pour que le sédatif soit prêt. Elle était tellement concentrée qu'elle ne faisait absolument pas attention aux autres ni à quelconque événement se produisant dans la même pièce à cet instant précis. Elle scrutait soigneusement les effets d'une réaction chimique lorsqu'elle entendit une porte s'ouvrir. Elle leva la tête, apercevant une lumière dans le bureau du fond. Elle sourit. C'était le bureau d'Orphielle. Grande, rousse, imposante et incroyablement belle; cette chef était tout bonnement sa bienfaitrice.
Sherine avait eu bien d'occasions de la remercier pour toutes ses attentions et conseils.
Toujours plus concentrée, celle-ci faisait le tour de ses dossiers sur le bureau en empruntant un regard curieux, méthodique. Elle semblait classer dans sa tête l'ordre des priorités, ne faisant pas -elle non plus- attention à ce qui l'entourait. Sherine décida de poser la substance qu'elle travaillait et de poser son matériel avant de rejoindre le bureau.
Elle posa donc ses lunettes et son tablier sur le rebord de la table de travail avant de retirer ses gants. Elle marcha d'un pas lent mais décidé vers le bureau où Orphielle paraissait concentrée, absorbant le contenu d'un dossier qui retenait toute son attention.
A mesure qu'elle parvenait au bureau, Sherine prenait le temps de l'observer, comme si elle la redécouvrait à chaque nouvelle rencontre. C'était quelque chose qu'elle n'expliquait pas :
la jeune femme brune aimait la revoir, apprécier son sérieux et son professionalisme.
Quand elle fût arrivée à la porte, elle arrêta ses pas, croisant les bras. Elle lui lança de loin,
alors qu'Orphielle était de dos : « Alors, toujours dans les dossiers à cette heure-ci? ». Elle accompagna son interrogation par un sourire, montrant sa bienveillance. Elle ajouta : « En tout cas, tu as l'air en forme , c'est bien ! ». Cela pouvait ressembler à de la fratrie mais ce ne l'était point car Sherine le pensait vraiment. Elle appuya sa tête contre la porte, prête à rester un moment ici, à échanger avec elle. C'était la pause bien méritée après ces heures de réflexion intense.
Revenir en haut Aller en bas
 
We can't pretend there is nothing here, this night. (Orphielle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HYE-NA.park _ sometimes i pretend to be normal but it gets boring so i go back to be me
» TO PLAY PRETEND.
» GRAY & OSCAR + let's pretend to know each other
» Just pretend... [Leah & Elenore]
» let's play pretend (r)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: