AccueilAccueil  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
INSCRIPTIONFIRST EVENT.
venez vite vous inscrire à la
première mini-intrigue
aahhh
LES ZALAS1ER TOUR.
premiers awards de l'île
votez pour vos favoris
I love you
LES CLUBSTEAM UP.
créez ou rejoignez des clubs
ça va flooder en #teams
Skiip
ANIMATIONSAT.
envie d'une soirée à thème ?
viens jouer un héros
youhou

Partagez | 
 

 I can handle it myself - Rivian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
IGΠIS
avatar
Jillian K. Robinson
chronokinésie
Messages : 218 L'objet qui ne me quitte jamais : la vieille boussole gousset de ma mère Je suis nostalgique de : Mon travail et ma vie à NY


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: I can handle it myself - Rivian   Mer 12 Avr - 23:56



"I can handle it myself - Rivian"

Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.



L'air frais du matin s'engouffre sous le tissu de sa tente de fortune, des frissons parcourent son corps tandis qu'elle cherche vainement sa couverture mais celle ci n'existe que dans ses rêves. Un rêve dont elle aimerai ne jamais se réveiller, elle se sent tellement apaisée quand elle dort, elle en oublie l'endroit affreux, terrifiant et macabre où elle s'est crachée. Un crash d'avion, elle n'arrive toujours pas à y croire malgré la semaine qui vient tout juste de s'écouler. Elle se souvient encore du bruit atroce de la carlingue de l'avion qui se brise en deux avant de tomber en chute libre. Elle est en vie et elle ignore si elle en est ravie. L'endroit qui les a recueilli ressemble à un enfer sur terre, il n'y a rien, tout est sombre et silencieux. Les survivants tentent de s'adapter, après tout l'humain est conçu ainsi. L'instinct de survie prend le dessus. Jill essaye de rester forte, il le faut, elle participe de son mieux mais les jours sont de plus en plus difficiles. La nourriture se fait rare, parfois inexistante, les ressources de l'avion s'appauvrissent et peu de rescapés s'aventurent dans les entrailles de cette jungle hostile. Les yeux maquillaient de cernes, la brune se relève difficilement de sa couchette. La douleur est partout, chaque parcelle de son corps est une épine qui vient lui rappeler qu'elle n'a aucun confort ici. Elle doit simplement encaisser. Une grande inspiration, elle étire ses membres endoloris et elle se faufile à l'extérieur, les yeux plissés, éblouie par la lumière du jour.

Les autres rescapés semblent être occupés, quelques uns s'apitoient sur leurs sort tandis que d'autres s'activent à conserver un semblant de camp. Jill veut aider elle aussi mais elle ignore comment. Après une minute de réflexion elle attrape un bâton à pointe confectionné pour pêcher il parait. Elle hausse les épaules et se dirige vers la mer en contrebas. Elle regarde avec attention l'objet qu'elle tient entre les mains, les sourcils froncés, légèrement déconcerté. Faut dire qu'elle n'a jamais pêché Robinson. Bien que son nom de famille face référence à un personnage de fiction dont la survie n'a aucun secret. Allez Jill. Elle ôte ses chaussures et s'avance vers le bord de la mer, ses pieds s'enfonçant dans le sable mouillé. Les premières vagues viennent s'écraser contre ses pieds nus et des frissons lui parcourent le corps. L'eau est froide, bien plus froide que ce qu'elle imaginait. Elle souffle un bon coup et elle y va. L'eau lui arrive aux genoux et la voilà qui commence à scruter l'eau à la recherche d'un poisson pas trop capricieux. Pas la peine de vous précisez que les premiers essais furent un échec total. Rien, hormis des algues venaient se planter sur le pieu en bois. Les nerfs à vif elle frappa dans l'eau avec son accessoire inutile de pêche.

Code by Sleepy




Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
River Winterbottom
psychokinésie
Messages : 104 L'objet qui ne me quitte jamais : son poignard tranchant. Je suis nostalgique de : de tout, sauf mes fiancées.


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis plutôt surchargé(e)
Message (#) Sujet: Re: I can handle it myself - Rivian   Jeu 13 Avr - 0:42

I can handle it myself
feat. #rivian

Le sommeil, il ne le trouve pas depuis des lustres, même à New York, aujourd'hui, depuis le crash, il ne sort que deux heures, parfois trois, s'il a de la chance. Les nuits sont très courtes, il erre dans la jungle, dans les alentours. Il n'arrive pas à se mettre du crash, mais ça, c'est un truc qu'il garde pour lui. River, c'est River, le mec fier, le mec qui ne peut pas crier sur tous les toits qu'il a peur au fond de lui, que ça le fait paniquer. Ce matin-ci, ça ne faisait pas exception aux jours précédents. Il avait été se laver avant le réveil des autres, il avait trouvé quelques-uns de ses vêtements, mais pas grand-chose, ça l'agaçait quand même, de devoir remettre la même chose, même s'il s'obstinait à laver, enfin, laver, il tentait. Pour lui, c'est inhabituel, on faisait le lavage à sa place, la nourriture ou encore son lit, comme un gosse, il était chouchouté par les employés de la maison où il vivait. River enfila ses souliers, il s'était accoté contre un arbre pour cela, c'est à ce moment, qu'il vit une ombre s'approcher, une ombre féminine. Il attache rapidement ses lacets avant de se cacher. Il ne connaît pas beaucoup de gens encore sur cette île, voir personne, hormis ta famille, tout le monde est une cible parfaite, une cible à abattre. River observe de sa petite cachette, de son arbre, assez gros pour camoufler un peu plus qu'une partie de son corps. Il ne tombe facilement que sur elle, Jillian. Il se redresse tout doucement, ses jambes voudraient partir, mais son cerveau l'empêche. Alors, il la regarde faire, à vrai dire, il s'installe mieux, dos contre l'arbre, il n'a plus à se cacher. Elle ne l'a sûrement pas vu, le pourquoi, c'est aussi calme et qu'elle se préoccupe que de sa pêche, qui ne semble pas être sa force.
Il l'observe, sourire en coin, il ne bouge même pas le petit doigt pour l'aider, parce qu'il est amusé par la situation. Et de plus, il ne sait pas comment elle va réagir, comme ce vol, où ils se sont retrouvés assis dans la même rangée, à devoir se supporter, à se regarder, à ne pas tenter d'aller plus loin, car elle lui en veut, mais lui, c'est différent, il veut juste passer à autre chose. En croisant sa jambe, il fait bouger les brindilles et feuilles qui se trouvent sous ses pieds.


♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
IGΠIS
avatar
Jillian K. Robinson
chronokinésie
Messages : 218 L'objet qui ne me quitte jamais : la vieille boussole gousset de ma mère Je suis nostalgique de : Mon travail et ma vie à NY


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: I can handle it myself - Rivian   Lun 17 Avr - 0:27



"I can handle it myself - Rivian"

Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.



Les jours se ressemblaient, la faim persistait et les secours restaient inexistant, ils n’étaient plus qu’un vague espoir. Jill tentait de faire face à chaque nouveau jour imposé sur cette île mais son corps et son esprit commençaient à craquer. Elle n’était pas prête pour ça, elle n’était pas assez forte, qui le serait? La moitié de l’avion avait disparu, beaucoup de personnes manquaient à l’appel, les rescapés ignoraient si ils étaient morts ou vivants. L’île était sombre et terrifiante, tout était dénué de vie. Son corps peinait à avancer, elle puisait dans les forces qui lui restaient. Jill avait tellement faim, sa gorge était sèche et son visage cerné par la fatigue. La pêche était le seule moyen qu’elle avait trouvé pour s’occuper l’esprit et essayer d’attraper son repas de la journée. Un long soupir d’exaspération traversa ses lèvres, elle s’essuya son front humide d’un revers de la main et retenta encore une fois sa chance. C’était mal barré pour le bon petit poisson frit qui la faisait déjà saliver. Énervé par son échec, elle frappa les vagues avec son pieu de bois pour se défouler un peu. Après tout, ça au moins elle savait faire.

Étrangement elle se sentit soudainement observée. D’abord pétrifiée, n’osant plus bouger elle espérait que ce ne soit qu’un simple rescapé qui passait par là, mais elle se doutait que dans cette vaste jungle il devait y avoir plus d’un spécimen. Les yeux fermés elle fit un compte à rebours pour évacuer son angoisse et elle fi volte face pour regarder derrière elle. Son visage se crispa quand elle reconnut River, accoudé à un arbre avec son sourire mesquin au coin des lèvres. Pourquoi il fallait qu’elle tombe toujours sur lui? Déjà qu’il était dans le même avion, elle se retrouvait coincé sur cette partie de l’île avec lui. Son amertume envers le jeune homme était assez récente en réalité. Quelques mois auparavant leur relation était bien différente. « Qu'est ce que tu veux Winterbottom? » Avant c'était Riv, mais ça c'était avant. Elle était contrariée et quand Jill l'était elle pouvait s'avérer particulièrement glaciale. Elle secoua la tête en regardant ses pieds s'enfoncer dans le sable. Elle l'avait laissé rentrer dans sa vie après une période difficile et elle avait été déçu de ce qu'elle avait appris. Jill s'était refermée telle une coquille et depuis elle refusait de s'ouvrir à nouveau. L'arrivée de River avait perturbé sa petite journée de pêche bien tranquille. Elle décida de s'y remettre mais c'était sans compter la vague énorme qui arrivait sur elle et qui la fit perdre l'équilibre. Les fesses dans le sable, elle se retrouva mouillé de la tête au pied, couverte d'algues dégoutantes. «Super. » marmonna t-elle. Décidément cette île n’était pas faite pour elle,et pour couronner le tout elle arrivait à se couvrir de ridicule dans un moment où elle souhaitait rester la plus sérieuse possible.

Code by Sleepy




Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
River Winterbottom
psychokinésie
Messages : 104 L'objet qui ne me quitte jamais : son poignard tranchant. Je suis nostalgique de : de tout, sauf mes fiancées.


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis plutôt surchargé(e)
Message (#) Sujet: Re: I can handle it myself - Rivian   Lun 17 Avr - 3:25


I can handle it myself
feat. #rivian

Il était là, à la laisser se démerder, surtout parce que la situation l'amuse bien. Il a envie de rire, de l'observer, de la rendre un peu folle. La dernière fois, dans l'avion, c'était toujours aussi glacial. Alors, ils allaient devoir se voir régulièrement, assez, pour ne pas pouvoir échapper à l'un et à l'autre. « Comme ça que l'on parle à un vieil ami ? » C'était un gros mot. Ils n'étaient pas amis, plutôt ex-amants. Et lui, il a été obligé de lui dire qu'au final, il était fiancé et ça, elle l'a mal prise. Pour lui, ce n'était pas un truc nécessaire, pas une information utile. Sa fiancée n'était que là, parce que son père le désirait, c'est aussi simple que cela. Ils avaient pris du bon temps, ce n'est pas ce qui comptait avant tout ? Oui, River, le voyait ainsi à l'époque. River s'avance d'un pas ou deux, c'est à ce moment qu'elle tombe au sol après qu'une vague lui soit passée dessus. Il a un large sourire sur le visage, mais en même temps, ce n'est pas le diable. Il va l'aider.
River lui tend la main. « Tu ne vas pas rester là toute ta journée. Même si c'est un spectacle assez amusant, je dois l'avouer. Laisse-moi t'aider. » Parce qu'il faut bien se divertir sur cette île qui fait perdre la tête à tout le monde. Il aime provoquer les gens, c'est dans sa nature. « Au fait, tu comptes manger des algues ou du poisson ? Parce qu'en tapant ainsi, c'est tout ce que tu vas bouffer aujourd'hui. » C'est plus fort que lui. Il a besoin d'agacer les gens, d'ouvrir sa gueule pour dire ce qui lui passe par la tête. Et quand elle aura pêché son poisson, comment compte-t-elle le bouffer ? Va-t-elle être capable de l'ouvrir, de lui retirer les entrailles et de le faire cuire sur du feu improvisé ? C'est pour cette raison, qu'il ne compte pas partir, pour le spectacle, pour la taquiner. Et parce qu'il ne veut pas retourner d'où il vient, à ne rien faire, à regarder les autres pleurer.


♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
IGΠIS
avatar
Jillian K. Robinson
chronokinésie
Messages : 218 L'objet qui ne me quitte jamais : la vieille boussole gousset de ma mère Je suis nostalgique de : Mon travail et ma vie à NY


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: I can handle it myself - Rivian   Sam 29 Avr - 13:51



"I can handle it myself - Rivian"

Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.



Un ami? Jill rit jaune en l'entendant ainsi parler. Ils n'étaient pas amis. Il était une déception, et elle s'en voulait de s'être attaché aussi vite à lui. Elle récoltait les fruits de son imprudence et de son envie pressante de tourner la page sur son ex mari. L'annonce de River sur ses fiançailles lui avait assener un sacré coup au moral mais la cerise sur le gâteau n'apparut qu'après. Quand il lui confia qu'il s'en fichait royalement de sa compagne. Il récolta une belle tornade, Jill explosa. Il savait pourtant. Il savait que son mari lui avait été infidèle. Les deux amants s'étaient confiés l'un à l'autre sur leurs problèmes respectifs. Comment avait-il pu penser qu'elle tolérerait d'infliger ça à quelqu'un d'autre? Leur relation avait prit fin à cette révélation et elle n'avait plus voulu le revoir.

Jill devait se faire à l'idée que la pêche ce n'était pas son fort, mais alors pas du tout ! Encore moins sur une île perdue en pleine mer avec des outils de fortune impossible à manier. River qui débarque soudainement, bien sûr ça le fait marrer de la voir galérer comme pas possible, mais la brune ne se démonte pas, elle refait une tentative. La vague la prit par surprise et elle se retrouva le cul dans le sable, elle retira avec dégout l'algue dans ses cheveux et releva la tête vers River. « J'ai pas besoin de ton aide. » Les mains enfoncées dans la sable, elle prit appui pour se relever. Elle jeta le pique de pêche sur la plage, les poissons et la mer avaient gagné. Elle ne mangerait pas aujourd'hui. Son ventre se contractait et lui donnait des crampes à l'estomac. Jill devait se résoudre à trouver autre chose à manger. L'arrogance légendaire de River ne tarda pas à faire son apparition déclenchant un soupire désespéré de Robinson. « Qu'est ce que tu attends? Tu n'as pas autre chose à faire? L'île est assez grande. » Et puis elle l'avait bien compris qu'elle ne mangerait pas de poisson et qu'elle n'était pas assez débrouillarde, pas besoin d'en rajouter. Depuis le crash elle avait tout fait pour l'éviter, en prenant soin de ne jamais se trouver au même endroit que lui. Jill était bien évidemment rassurée qu'il soit en vie, mais ça elle ne lui ferait pas savoir. Trempée de la tête au pied, elle s'éloigna du bord de mer, le sable colla à ses pieds et ses vêtements, elle s'assit sur la plage. « On va crever ici, c’est génial. »

Jill espérait toujours que les secours arrivent, sauf que les jours passaient et que personne à l'horizon ne semblait venir les secourir. Les ressources s'appauvrissaient, sans parler des dangers potentiels qui regorgeaient sur cette île. Comment de simple civils américains, non entraîné à ce genre de situation, pouvaient-ils avoir la moindre chance de survie? «Qu'est ce que tu faisais dans cet avion? » Son état d'esprit actuel était bien trop détérioré et River, malgré son mépris pour lui, était un de ses seuls repères et visage familier sur cette foutue île de malheur. Ils n'avaient pas encore eu de réelle conversation depuis ce soir à New York. Jill prit sur elle et décida de rester en sa compagnie sur cette plage. De toute façon, il fallait bien qu'elle sèche. C'est pas comme si elle avait une garde robe à disposition.

Code by Sleepy




Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
River Winterbottom
psychokinésie
Messages : 104 L'objet qui ne me quitte jamais : son poignard tranchant. Je suis nostalgique de : de tout, sauf mes fiancées.


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis plutôt surchargé(e)
Message (#) Sujet: Re: I can handle it myself - Rivian   Mar 2 Mai - 1:44

I can handle it myself
feat. #rivian

C'est le genre de comportement qu'il connaît que trop bien. La femme qui cherche à se faire désirer tout en repoussant l'homme. Il sait qu'il lui a caché son statut matrimonial, mais c'est du passé, et bien sûr, personne ne peut le changer. River a besoin d'avancer, pas de regarder à tout bout champ à l'arrière de lui, de fouiller dans son passé et d'analyser les choses qu'il n'aurait pas dû faire. La liste serait longue, bien trop longue pour être racontée aujourd'hui, ni même pour demain. Alors, il la laisse se débrouiller, qu'elle se relève, il se recule pour ne pas se faire éclabousser par l'eau, parce que les vêtements, il n'en a pas des tonnes. « Il faut croire que j'aime perdre mon temps à te regarder te planter. » Parce qu'il n'a pas l'intention d'être plus doux, il n'est ni romantique, ni bien sympathique, que quand ça lui tente. « Et de toute manière, tu ne pourras pas m'éviter bien longtemps. Il fallait s'y attendre que nos chemins allaient se croiser. » L'île est grande, comme New York et pourtant, ils se sont rentrés dedans. Ils se sont rencontrés, ils ont fait des choses ensemble. Ils n'ont pas pu s'éviter, jusqu'à ce qu'elle coupe le contact.

River lève les yeux vers le ciel bleu en l'écoutant se plaindre. Et une autre. Ici, on ne peut qu'entendre la même chose. Il le sait, il l'entend toutes les dix minutes, sans exagération ou presque. Il en a marre. La vie réserve bien des choses, sait-on jamais si les secours arriveront bientôt ou non. Cela ne va pas les aider à survivre, à penser à leur nouvelle vie, à avancer. Lui, River, il n'y pense que dans son intimité, pas ouvertement, pas à tout le monde. « Prends les choses du bon côté, on va pouvoir se voir plus souvent. » Il va s’asseoir près d'elle, loin des vagues, cela dit. « Les gens ne font que ça se plaindre. » Vive l'empathie. La compassion. Ce n'est pas vraiment son fort. Il les comprend, certes, mais en même temps, ça l'agace. Il n'arrive pas à paniquer, à hurler son désespoir. Le son de sa voix se veut plus direct, cette fois-ci. « En quoi ça te regarde ? » Il sort cela ainsi, comme si c'était un secret. C'est un échec. Avouer que l’industrie familiale est sur le bord de la faillite et que maintenant, elle est perdue à jamais. Il a travaillé fort pour ces compagnies, il a tout donné, sa sueur, son sang, son corps et voilà, que maintenant, il est pris au piège, abandonné sur une fichue île. Bref. Il vient de se plaindre que les gens chialent un peu trop. Il ne va pas s'y mettre à son tour. « Et toi, tu étais en vacances avec ton mari ? Ah non, j'oubliais, tu es une divorcée. Et maintenant, tu vas finir vieille fille sur cette île. » Il sourit, un sourire de provocateur. Il y a cette lueur mesquine sur son visage, de petit diable. Il s'est dit que lui aussi, il pouvait être de mauvaise foi, peut-être un peu trop. Il ne connaît pas ses limites. Il les franchit tout le temps.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
IGΠIS
avatar
Jillian K. Robinson
chronokinésie
Messages : 218 L'objet qui ne me quitte jamais : la vieille boussole gousset de ma mère Je suis nostalgique de : Mon travail et ma vie à NY


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: I can handle it myself - Rivian   Mer 17 Mai - 21:35



"I can handle it myself - Rivian"

Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.



La présence de River la déstabilise. Ses paroles sont froides et désagréables parce qu'elle veut se conserver, elle ne veut plus ressentir quoique se soit. River est arrogant, elle n’en attend pas moins de lui, et pourtant elle se souvient encore de leurs soirées ensembles, de leurs longues discussions, des rires et des regards qu'ils échangeaient. Des baisers et de leurs caresses. Il avait un sale caractère mais il avait toujours su le contenir et être correct envers Jill. Elle ne s'attendait pas à revoir un homme aussi différent sur cette île, elle ne le reconnaissait presque pas. Elle tire définitivement un trait sur la pèche, malgré son ventre qui cri famine et s'éloigne de la mer et du va et vient des vagues. Jill préfère ne pas relever ses remarques et roule des yeux en l’entendant. Elle ne comprend pas l’intérêt qu'il trouve à venir la tourmenter comme ça, sans raison. Jill a ses torts, elle le sait bien, tout comme lui a les siens. Elle a coupé les ponts avec lui du jour au lendemain et elle ne lui a plus donné de nouvelles. Ce fut direct et rapide mais Jill elle est comme ça, quand elle est blessée, elle ne passe pas par quatre chemins. Elle arrache le pansement d'un coup sec et elle continue sa vie. Et puis, de ce qu'elle en avait déduis, elle n'avait été qu'une aventure pour lui alors elle ne comprenait vraiment pas. Un soupire s'échappe de ses lèvres à sa remarque sur leur présence sur l'île, ensemble. Elle doit se rendre à l'évidence, sur ce point il a raison. Ils vont devoir apprendre à cohabiter parce qu'ils ne savent pas quand les secours vont finir par arriver. Les jours passent et ils ne voient personne à l'horizon. Jill est inquiète, elle ne sait pas comment gérer cette situation. Survivre elle n'y est pas préparée, elle ne connait que les tribunaux, les affaires et les criminels. Devoir essayer de rester en vie face à un environnement hostile? Non ça elle ne sait pas comment elle va faire.

Jill continue de remonter la plage en tournant le dos à River. Elle marque une pause à son autre remarque. Les bras croisés, elle lui fait face et elle arque un sourcil. « Alors ça c’est la meilleure nouvelle de la journée dis donc. » Très vite, ses sourcils se froncèrent quand River devient beaucoup plus désagréable que ce qu'il était déjà. Elle essaye de l'ignorer mais la phrase de trop sort de sa bouche. « Tu.. t'es vraiment qu'un sale con des fois. » Elle se pince les lèvres pour ne pas hurler, parce que là, oui, elle est blessée et elle lui en veut d'avoir osé dire ça. Il sait. Il sait pourquoi son mari l'a quitté. Il sait qu'elle ne pourra jamais avoir d'enfants et que ça va lui faire mal le reste de sa vie. Ça va la bouffer de l'intérieur, à petit feu. Elle secoue la tête et s'éloigne de lui, elle ne craquera pas devant lui. Elle ne sera pas faible. Elle s'appuie à un arbre, son front contre l'écorce et prend une grande respiration pour se calmer.

Code by Sleepy




Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
River Winterbottom
psychokinésie
Messages : 104 L'objet qui ne me quitte jamais : son poignard tranchant. Je suis nostalgique de : de tout, sauf mes fiancées.


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis plutôt surchargé(e)
Message (#) Sujet: Re: I can handle it myself - Rivian   Ven 19 Mai - 20:11

I can handle it myself
feat. #rivian

il lui arrive de ressembler à son père, d'être direct, d'être froid, de blesser les autres volontairement ou pas. river n'a pas été épargné. il a été fait à son image, avec sûrement des défauts à côté, parce que personne n'est parfait. il se doutait bien qu'en ouvrant ses lèvres, il allait la blesser, comme elle l'avait laissé tomber pour un simple oubli. maintenant, il n'a pas l'intention de vraiment s'excuser, ce qui est fait est fait. il ne va pas se mettre à pleurer parce que son mari a fait la même chose. il est parfois un peu con sur les bords et franchement, il assume. pourtant, river la suit quand même. est-ce un amusement ? un simple jeu auquel il est gagnant avec sa façon d'être ? il secoue la tête en riant lorsqu'elle le traite de con. il l'a blessé, il s'en était douté. « allez, c'est du passé, il faut passer à autre chose. » dit d'une façon si aisée. il ne veut pas revivre son passé, il n'a aucunement envie d'y replonger. il espère qu'elle ferait de même, son mari n'est plus là, à quoi bon y penser encore. river résonne de la sorte, il faut avancer pour mieux survivre et combattre ses démons. « allez, pour me faire pardonner, je te promets de te faire manger avant d'aller dormir. seulement, si tu m'accompagnes bien sûr. » la noirceur commence déjà à s'emparer du ciel, la nuit ne va pas tarder à tomber. le soleil est toujours présent, mais plus pour longtemps, autant profiter de cette lueur pour chasser. il ignore exactement l'heure du moment, sa montre se trouve dans ses choses, il fonctionne encore, mais sûrement pas éternellement. « on va oublier les poissons. tu préfères quoi entre le lapin et l’écureuil ? » en fait, il ignore complètement sur quoi ils vont bien pouvoir tomber. cela ne fait un petit moment qu'ils sont là, il n'y connaît pas grand-chose, voir rien du tout, sur les animaux sur cette île inconnue. Il a son couteau sur lui, il ne sait pas comment il va s'y prendre sans arc, mais ils n'ont d'autres choix que se débrouiller, de faire face à la nature, comme les télé-réalités où un couple doit se débrouiller pour survivre dans la jungle. Or, là, ils n'ont aucun moyen de rentrer comparer à ces personnes en sécurité.


♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
IGΠIS
avatar
Jillian K. Robinson
chronokinésie
Messages : 218 L'objet qui ne me quitte jamais : la vieille boussole gousset de ma mère Je suis nostalgique de : Mon travail et ma vie à NY


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis bien disponible ✔
Message (#) Sujet: Re: I can handle it myself - Rivian   Mar 6 Juin - 22:42



"I can handle it myself - Rivian"

Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup.



Les yeux fermés, le souffle coupé, la colère montait en elle, comme un volcan prêt à exploser. Elle le détestait d’avoir dit ces mots, d’être aussi con parfois. Elle se concentrait pour faire redescendre cette montée de colère, elle ne voulait pas faire une scène, elle ne voulait pas gâcher le peu d’énergie qu’il lui restait. Elle s’apprêtait à s’en aller sans un mot ni même un regard quand il s’approcha d’elle et prit à nouveau la parole. Le passé, elle ne pouvait pas le contredire là dessus, mais il aurait du mieux choisir ses mots et réfléchir avant de parler. Être incapable de concevoir un enfant est une nouvelle très douloureuse pour une femme qui rêvait d’en avoir un jour. Son mari infidèle elle s’en remettait, mais la stérilité dont elle souffrait, ça, elle n’arrivait pas à passer au dessus de la douleur. Jill préféra ignora sa dernière remarque mais elle se stoppa à l’évocation de la nourriture. Il faut dire qu’il savait toucher dans le mille, elle n’était pas assez bête, même en étant énervée, pour l’envoyer balader alors qu’il se proposait de lui trouver de quoi remplir son estomac terriblement vide. Évidemment qu’il voulait qu’elle l’accompagne, il y a toujours une contre partie dans ce genre de propositions. Malheureusement pour elle, elle était une atroce pêcheuse et elle se doutait d’ors et déjà de son manque de compétences en tant que chasseuse. « Très bien, je t’accompagne. Mais faut pas trainer, le soleil se couche. » Elle n'était déjà pas rassuré de pénétrer dans cette jungle hostile, alors s'y retrouver en plein milieu de la nuit non merci. Ils ignoraient encore sur quoi ils pourraient bien tomber, mais nulle doute qu'ils devaient y avoir des animaux sauvages et d’autres choses bien pire. « Je t’en prie, passe devant. » Grande courageuse qu'elle était, elle allait rester bien sagement derrière lui pendant qu'ils cherchaient leur repas du soir. C’est donc les mains vides qu'elle s'engouffra derrière lui dans la jungle. Elle ne saurait même pas se servir d'un couteau même si on lui en donnait un. « Les deux ça me va, tant que c’est petit et inoffensif.. » Très vite, la lisière de la jungle avec la plage à l’horizon, disparue au loin et ils se retrouvèrent dans le fin fond de la jungle qui s'assombrissait rapidement. Un bruit derrière eux la fit sursauter et elle agrippa instinctivement le bras de River. « C’était peut être pas la meilleure des idées, j’ai pas envie de servir de casse-croute. » Ses yeux et ses sens étaient en alerte tandis que la lueur du soleil disparaissait petit à petit. « Dis moi que tu as un excellent sens de l’orientation même dans le noir? » Ça y’est elle n’était plus du tout calme, elle paniquait intérieurement, et d’un autre côté elle était rassuré d’avoir River, même si face à une énorme bête sauvage ils allaient devoir tous les deux taper un sprint de l’enfer.

Code by Sleepy




Revenir en haut Aller en bas
TΣRRΛ
avatar
River Winterbottom
psychokinésie
Messages : 104 L'objet qui ne me quitte jamais : son poignard tranchant. Je suis nostalgique de : de tout, sauf mes fiancées.


Carnet de bord
Feuille de route des Rps :
Relations du personnage :
Activité : je suis plutôt surchargé(e)
Message (#) Sujet: Re: I can handle it myself - Rivian   Dim 25 Juin - 1:48

I can handle it myself
feat. #rivian

Le temps commençait à devenir long, et Dieu sait que River déteste faire du surplace. Oui, il venait de la blesser, sans réel remords, il pourrait continuer, encore et encore, mais à quoi bon, il n'est pas là pour se faire des ennemis, ni des amis d'ailleurs. Il préfère être chef de ses propres décisions, pouvoir faire ce qu'il souhaite, avoir un œil sur tout le monde. Jillian, il la connaît de l'extérieur, du continent, c'est presque un réconfort de la retrouver, parce qu'au moins, il n'est pas seul, bien qu'il y ait déjà son frère et d'autres personnes. Il hoche la tête, en effet, il ne vaut mieux pas traîner, qui sait ce qui pourrait bien leur tomber dessus ce soir, cette nuit ou même demain. Alors, ils commencent à marcher, à faire aller leurs pieds vers une direction quelconque, tant qu'ils trouvent de quoi à bouffer. C'est ça l'important maintenant, devoir apprendre à survivre, à manger par leurs propres moyens, comme des bêtes sauvages, comme des survivants. « De toute manière, je ne sais pas sur quoi on va tomber, donc, on verra si on a déjà la chance de tomber sur de quoi. » Au pire, ça sera peut-être du sanglier ou un cerf. River semble attentif, il l'observe les alentours, alors qu'il se fait soudainement agripper, son réflexe aurait été de dégainer son poignard, mais avec la voix qui suit, il lève les yeux. Les bruits ne sont pas rassurants, mais ils n'ont guère le choix de s'y habituer. « Tu peux toujours faire demi-tour, mais qui sait si un ours ne va pas te tomber dessus et te dévorer. » Encore, River n'est pas au courant s'il y a des ours, mais il faut bien s'attendre à tout.
« J'ai été scout, tu sais. » Il continue d'avancer. Il fait mine de l'assurer avant de faire tomber la pierre. « Non, je plaisante. Je n'ai jamais été scout. Cela dit, j'ai d'assez bon réflexe, si ça peut te rassurer, ou pas. » Il hausse les épaules. Des bruits se font entendre, pas très loin d'eux. Okay, il est courageux, il est fier, mais ça le fait quand même flipper au fond, c'est normal, il ne compte pas mourir maintenant. « Uh. Je vais aller voir ce que cela peut bien être. »  Sans qu'elle ne puisse protester, il s'éloigne, après lui avoir fait lâcher son bras. Il disparaît, parce que la noirceur commence à bien les rattraper, le ciel s'est couvert et il ne s'illuminera que demain très tôt. Il n'y a pas moyen d'allumer un feu, une lumière, pour l'instant. Winterbottom ne trouve rien, ses yeux le piquent un peu, à force de regarder au loin et dans les airs. Il revient vers elle, à pas de loup avant de lui attraper les bras en lâchant un cri de monstre terrifiant.


♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
 
I can handle it myself - Rivian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: